Syndicats : Nouvel appel à la grève générale ce mardi à Dijon

Une intersyndicale invite ce mardi à  une grève générale en France. à€ Dijon, plusieurs syndicats d'enseignants protesteront contre la réforme des collèges, quand d'autres syndicats dénonceront le climat d'austérité qui demeure présent dans le pays.

26 janvier 2016 à 3h07 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Une intersyndicale invite ce mardi � une gr�ve g�n�rale en France. Les raisons sont multiples et diff�rents corps de m�tiers seront dans la rue.

Plusieurs syndicats d'enseignants y ont par exemple r�pondu favorablement pour protester contre la r�forme des coll�ges. C'est le cas du SNFOLC de C�te-d'Or, repr�sent� par Annick ALIX qui d�nonce la r�forme qui doit d�marrer en septembre prochain : � 9 ans de programmes (du CP � la 3�me) seraient boulevers�s � la rentr�e 2016. C'est du jamais vu et c'est irresponsable. La ministre, tout en ouvrant les discussions sur le lyc�e, recule le bilan de la r�forme Chatel de 2010. Or, l'accompagnement personnalis� ne fonctionne pas, les horaires disciplinaires sont amput�s, l'�valuation du Bac en cours d'ann�e en Langues Vivantes d�sorganise l'enseignement, et la r�forme des STI 2D vide ces s�ries de leurs �l�ves et remet en cause les qualifications des enseignants. De l'aveu m�me de l'Inspection G�n�rale, cette r�forme du lyc�e aggrave les in�galit�s entre les �tablissements. Et c'est sur ce mod�le que se fonde la r�forme du coll�ge, qui reprend et �tend les m�mes principes !

D'autres syndicats comme CGT, FO, FSU et Solidaires d�nonceront eux le climat d'aust�rit� qui demeure pr�sent dans le pays : � Dans la fonction publique, comme ailleurs, les salari�-es subissent les politiques d'aust�rit� souhait�es par le MEDEF et mises en oeuvre par le gouvernement avec le pacte de responsabilit� ! Ces politiques ont des cons�quences sur les salaires des fonctionnaires et des personnels de la S�curit� Sociale, de P�le emploi... dont le point d'indice est bloqu� depuis 6 � 8 ans, mais �galement sur leurs conditions de travail, sur les moyens dont ils doivent disposer et sur l'emploi.

Pour ce qui concerne le secteur priv�, non seulement les salaires n'�voluent pas, mais la loi Macron entra�ne des cons�quences consid�rables sur les conventions collectives, le travail du dimanche, sur l'emploi et sur la destruction des services publics en terme de transport.� pr�cise un autre communiqu�

Peu importe la raison, tous ont rendez-vous ce mardi � 14h30 devant la pr�f�cture de Dijon.

Yoann Olid