Un cas de tuberculose respiratoire à l’Université de Franche-Comté

Un étudiant inscrit à l’UFR « Sciences du Langage de l’Homme et de la Société » de l’Université de Franche-Comté, à Besançon, a récemment été diagnostiqué porteur d’une tuberculose respiratoire par les médecins du centre hospitalier universitaire de Besançon, où il est pris en charge. Son état clinique est aujourd’hui stabilisé.

5 décembre 2017 à 15h09 par Franck PELLOUX

K6 FM

La tuberculose respiratoire est une maladie contagieuse. La contamination se fait de personne à personne, par les sécrétions respiratoires, surtout en cas de toux.

Le risque de contagion augmente avec la durée du contact et sa proximité.

Centre de Lutte Anti-Tuberculeuse

Une enquête auprès des personnes ayant été en contact avec la personne malade va être conduite par le Centre de Lutte Anti-Tuberculeuse (CLAT 25), sous mandat de l’ARS Bourgogne Franche-Comté.

Chaque personne identifiée par l’enquête sera appelée par le CLAT 25 d’ici la fin du mois de décembre. Elle bénéficiera, à titre gratuit, d’un examen radiologique pulmonaire standard, ainsi que d’un test cutané tuberculinique.

Le cercle des personnes concernées est limité à celles ayant eu un contact avec le patient d’au moins 8 heures à une distance de moins de 3 mètres, entre septembre et novembre 2017.

Les partenaires mobilisés

La maladie ne se transmettant pas par l’environnement (literie, vaisselle, etc…), il n’est pas nécessaire de procéder à la décontamination des lieux fréquentés par l’étudiant ou des matériels qu’il aurait utilisés.

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté travaille en lien avec l’Université de Franche-Comté, la Préfecture du Doubs, le Rectorat de l’Académie de Besançon, pour coordonner l’ensemble des mesures nécessaires.

Une information complète des étudiants est assurée par l’Université de Franche-Comté.