Tourisme en Bourgogne-Franche-Comté : bilan positif depuis le début de l’année

Ce jeudi avait lieu la conférence de presse de lancement de la saison touristique 2022 en Bourgogne-Franche-Comté. L’occasion également de faire un premier bilan de l’activité touristique depuis le début de l’année.

19 mai 2022 à 17h00 par Dimitri Coutand

Tourisme en Bourgogne-Franche-Comté : bilan positif depuis le début de l’année
Marie-Guite Dufay et Patrick Ayache à la conférence de presse de lancement de la saison touristique
Crédit: K6FM

Après deux années marquées par les confinements et les restrictions liées au covid-19, la vie semble revenir progressivement à la normale, et le tourisme ne fait pas exception. En Bourgogne-Franche-Comté, le secteur commence à retrouver un niveau de fréquentation proche des années pré-covid. C’est en tout cas le constat fait par Patrick Ayache, président de Bourgogne-Franche-Comté Tourisme, sur ce début d’année 2022. « C’est vraiment un très très bon bilan ces quatre premiers mois. On retrouve notre activité de 2019 », a-t-il expliqué, ce jeudi, à l’issue de la conférence de presse de lancement de la saison touristique 2022.

Plus de touristes français, mais moins d’étrangers

C’est notamment la fréquentation française qui permet ce retour général au niveau de 2019, alors que les nuitées étrangères restent en retrait d’environ 20% en ce début d’année 2022. Les touristes provenant des principaux bassins de clientèles de la région (Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand-Est) sont d’ailleurs tous en progression.

Autre élément important à prendre en compte, c’est le tourisme d’affaires. Près de 15% des touristes français venant en Bourgogne-Franche-Comté s’y rendent pour motif professionnel. Le tourisme d’affaires constitue donc un marché porteur pour la région, notamment grâce à sa situation géographique.

Un nouveau « Pass découverte »

En ce qui concerne le tourisme intrarégional, c’est-à-dire les Bourguignons-Francs-Comtois en Bourgogne-Franche-Comté, plusieurs dispositifs sont mis en place. On notera par exemple une nouvelle offre pour le « Pass découverte », où 2 000 familles ayant des revenus modestes dans la région pourront en bénéficier grâce à un tarif réduit.

Malgré les incertitudes liées à la guerre en Ukraine, les perspectives pour cet été s’annoncent plutôt positives selon Patrick Ayache. « En se projetant dans l’avenir, en questionnant tous les opérateurs touristiques, on a des indications qui nous montrent que la saison va être sur le même registre, c’est-à-dire en progression. »