Une action antipub réalisée ce dimanche à Dijon

Le groupe altermondialiste « extinction rébellion » a réalisé ce dimanche une action antipub d’ampleur en retirant 1 000 affiches publicitaires d’abris à bus et panneaux tournants situés à Dijon et dans l'agglomération dijonnaise.

23 mai 2022 à 8h55 par la rédaction

1 000 affiches publicitaires d’abris à bus et panneaux tournants ont été retirés à Dijon
1 000 affiches publicitaires d’abris à bus et panneaux tournants ont été retirés à Dijon
Crédit: Photo DR

Ci-dessous, le communiqué d’extinction rébellion : 

En plus du centre-ville, l'ensemble de l'agglomération a été couvert avec notamment : Longvic, Chenove, Quetigny, Talant, Saint-Apollinaire, Marsannay, Fontaine d'Ouche, Chevigny-Saint-Sauveur. A travers cette action nous souhaitons lancer un message fort à la mairie de Dijon et au maire François Rebsamen : pas de renouvellement en Octobre 2022 de la délégation d'exploitation du mobilier urbain auprès de Clear Channel ou de tout autre fournisseur privé. Nous voulons l'arrêt des publicités dans l'espace public, ou, à minima, la limitation de ces dernières à la promotion de commerces locaux ou d'accès à la culture (livres, festivals...).

D'autres villes en France, comme Grenoble, ont choisi cette voie. Pourquoi la capitale de Bourgogne-Franche-Comté ne pourrait-t-elle pas également faire ce choix ?

Nous adressons également notre message à Clear Channel : vous n'êtes plus les bienvenus à Dijon. Nous allons contacter l'ensemble de vos clients en leur indiquant le nombre de publicités retirées pour leurs marques. Nous allons aussi leur expliquer qu'à chacune de leurs futures campagnes dans notre métropole nous retirerons de nouveau leurs publicités.

Quant aux raisons qui nous poussent à agir de la sorte, elles sont nombreuses :

Pollution visuelle généralisée avec plusieurs milliers de publicités visualisées par chaque français.es quotidiennement, La publicité propage des idéologies néfastes : sexisme, éthnocentrisme, culte de l’apparence, du « tout, tout de suite », compétition, matérialisme, conformisme, violence, maigreur et jeunisme, La publicité ne profite qu'à une minorité : en France, 672 annonceurs effectuent à eux seuls 80 % des investissements publicitaires dans les médias nationaux. Rapporté aux 3 millions d’entreprises françaises, cela donne donc moins de 2 entreprises sur 10 000 ayant la capacité d’être largement visibles du grand public, La publicité pousse à la surconsommation et au gaspillage avec toutes les terribles conséquences écologiques que ces comportements entrainent. Pourtant, aujourd’hui, les experts du GIEC nous donnent à peine 3 ans pour agir radicalement afin d'éviter une catastrophe humaine planétaire.

Ce n’est pas notre première action anti publicité à Dijon et ce ne sera pas la dernière. Nous appelons tous les citoyens dijonnais à nous rejoindre pour nous réapproprier l’espace public et pour lutter face aux urgences environnementales et sociales.