Une nouvelle aide « mobilités - maintien dans l’emploi » en Côte d’Or

Lors de la session du conseil départemental de ce lundi, le président François Sauvadet a proposé à l’assemblée la création d’une nouvelle aide « mobilités » pour soulager les salariés et travailleurs non-salariés aux revenus modestes devant utiliser leur véhicule pour aller travailler et qui subissent de plein fouet la hausse des prix des carburants.

27 juin 2022 à 17h53 par la rédaction

Le sujet a été évoqué lors de la session du Conseil Départemental de ce lundi
Le sujet a été évoqué lors de la session du conseil départemental de ce lundi
Crédit: Photo archive K6FM

« Nous constatons une baisse du nombre de bénéficiaires du RSA dans notre Département. Aujourd’hui, avec 10 110 bénéficiaires du RSA en Côte-d’Or aujourd’hui. Si il y’a évidemment l’impact de la reprise économique post-confinement, c’est aussi grâce aux dispositifs que nous avons mis en place pour favoriser le retour à l’emploi, tels que le cumul RSA et salaire ou Boost’Emploi, que nous maintenons cette année encore », contextualise le Président Sauvadet.

Et de poursuivre : « Mais avec l’augmentation et la volatilité du coût des énergies, notamment le coût de l’essence affiché à plus de 2 euros, les coûts de transport ont explosé et posent une difficulté majeure à ceux qui doivent prendre leur véhicule pour aller travailler, et a fortiori en milieu rural lorsqu’il n’y a aucune alternative de transport en commun. Cette situation aussi inexorable qu’injuste mène de plus en plus à arbitrer le maintien ou le renoncement dans l’emploi, ce qui est le cas par exemple des salariés des aides à domicile, secteur déjà très impacté par les difficultés de recrutement. C’est pourquoi nous créons une nouvelle aide exceptionnelle Mobilités - Maintien dans l’emploi ».

D’un montant mensuel de 100 €, cette aide sera accordée sur évaluation de la situation du demandeur par un travailleur social et sera attribuée sans tenir compte des plafonds d’aides des autres dispositifs proposés par le Département. D’une durée de trois mois, elle est renouvelable sur nouvelle évaluation. Ce dispositif est mis en place dans le cadre du Plan Solidarités Côte-d’Or de 35 M€ adopté par le Département en juin 2020 en plein contexte Covid-19. Ce plan visait d’abord à limiter autant que possible les conséquences humaines, sociales et économiques de la crise sanitaire. Il a depuis été prolongé et adapté pour répondre aux difficultés actuelles, comme celles engendrées par la guerre en Ukraine.

« Nous agissons en responsabilité et en réactivité, pour soulager autant que possible les personnes les plus éprouvées par les crises qui se succèdent. Et nous adapterons tant que nécessaire nos dispositifs pour ne laisser personne au bord du chemin et répondre de manière concrète aux difficultés du quotidien des Côte-d’Oriens », conclut François Sauvadet.