4 630 recrutements de cadres attendus cette année dans la région

L’APEC vient de publier ses derniers chiffres de conjoncture. Après une baisse du nombre de recrutements de cadre l’année dernière en Bourgogne-Franche-Comté, la tendance semble plus favorable cette année. Retrouvez ci-dessous le communiqué.

7 mai 2021 à 6h30 par La rédaction Coutand

4 630 recrutements de cadres sont attendus cette année dans la région
4 630 recrutements de cadres sont attendus cette année dans la région
Crédit: Photo d’illustration INSEE

Pour 2021, malgré une conjoncture incertaine, le besoin en recrutement est porté par les moteurs de l’emploi cadre sans pour autant atteindre le niveau record d’avant-crise. 4 630 embauches sont attendues pour cette année sur la région, ce qui représente une baisse de 21 % vs 2019, année record pour l’emploi cadre, et une hausse de 2 % par rapport à 2020. Pour autant, la situation reste préoccupante en ce qui concerne les jeunes diplômé·e·s et les cadres seniors.

Dominique DOUSSOT – Déléguée régionale Apec Bourgogne-Franche-Comté :

« La récession liée à la crise sanitaire a touché de plein fouet l’économie de Bourgogne-Franche Comté. Les cadres n’ont pas été épargnés dans la région. Les recrutements de cadres ont ainsi reculés de 22 % (4 540) en 2020 (contre -19 % au niveau national). En 2021, le redémarrage très progressif des embauches de cadres (+2 %) ne permettra pas de renouer avec le niveau d’avant-crise : 4 630 recrutements prévus contre 5 830 réalisés en 2019 »

4 630 recrutements attendus en 2021 en région Bourgogne-Franche-Comté

Indépendamment de la conjoncture, des fondamentaux demeurent : les secteurs des services et de l’industrie concentrent la plus grande part des embauches de cadres attendues, avec respectivement 55% et 30% des recrutements. Les cadres commerciaux (20%) et les cadres de Production industrielle (18%) ainsi que les postes en Recherche & Développement (18%) restent les fonctions les plus recherchées par les entreprises du territoire.

44% des entreprises déclarent rechercher un cadre de moins de 5 ans d’expérience en 2021, sachant que 15% d’entre elles souhaitent intégrer un.e jeune diplômé·e.

En 2021, un.e diplômé·e sur 4 de la promotion 2019 est toujours en recherche d’emploi en janvier 2021

Enfin, les recrutements restent plus en retrait pour les cadres de plus de 15 ans d’expérience. Seules 16% des entreprises interrogées ont l’intention de les recruter en 2021. Des prévisions régionales défavorables qui se concrétisent à travers les inquiétudes des cadres seniors, particulièrement impactés par la crise. Selon le dernier baromètre des intentions de recrutement et de mobilité des cadres du 2ème trimestre2, 26% des plus de 55 ans se sentent directement menacés par un risque de licenciement et 71% d’entre eux considèrent risqué de changer d’entreprise en cette période.

2020 : une chute sans précédent des recrutements de cadres

A l’échelle nationale, l’année passée s’est soldée par 228 700 recrutements, soit une chute de 19 % par rapport à 2019. Pour autant cette baisse s’avère moins brutale que prévue au regard des estimations réalisées au sortir du 1er confinement, qui prévoyaient une baisse de 30 à 40 %.

Particulièrement fragilisés, les jeunes diplômé.e.s ont été fortement impactés en 2020 par la chute des offres d’emploi. En Bourgogne-Franche-Comté les offres ouvertes aux cadres ayant moins d’un an d’expérience ont chutées de -24 % en décembre 2020 (vs 2019) contre – 7% pour l’ensemble des offres cadres.

Sur le territoire, les entreprises du secteur privé ont embauché au total 4 540 cadres, avec une concentration des recrutements sur les zones de Dijon et Besançon qui concentrent respectivement 29% et 14 % des embauches de cadres en 2020.

Enfin, en Bourgogne-Franche-Comté les créations de nouveaux postes cadres ont nettement diminuées (-51 % vs 2019) quand les départs à la retraite augmentent de 8 %.