Avez-vous vu cette petite bête dans votre cave ?

Jusqu’au 15 mars, la société d’histoire naturelle d’Autun-Observatoire de la faune de Bourgogne mène une enquête grand public participative sur « le petit rhinolophe », une petite chauve-souris qui hiberne dans les caves.

27 février 2022 à 7h00 par la rédaction

« le petit rhinolophe » est une petite chauve-souris qui hiberne dans les caves
« le petit rhinolophe » est une petite chauve-souris qui hiberne dans les caves
Crédit: Photo G.WRONA

Pourquoi une enquête grand public participative ?

Le Petit rhinolophe est observable de toutes et tous, puisqu’à cette période de l’année, cette petite chauve-souris de la taille d’un pouce loge dans les caves. Afin d’avoir davantage d’informations à son sujet, la SHNA-OFAB sollicite le grand public. Plus nous serons nombreux à participer à cette enquête, plus nous alimenterons la base de données régionale sur la faune : la Bourgogne Base Fauna. Les données ainsi récoltées amélioreront les connaissances sur les populations hivernantes de cette espèce qui restent, à ce jour, fragmentaires. Chaque observation compte !

Comment participer à l’enquête ?

Il suffit de transmettre les informations sur le(s) Petit(s) rhinolophe(s) observé(s) à la SHNA-OFAB. Pour cela, rendez-vous sur le site www.shna-ofab.fr, ou directement sur la page enquête dédiée. Identifiez-vous ou créez-vous un compte si vous n’en avez pas. Vous n’avez plus qu’à saisir vos observations. Pour faciliter la validation de vos données, ajoutez des photos. À tout moment, il est possible de faire parvenir vos observations en vous rendant sur E-Observations, et ainsi de participer à l’inventaire de la faune de Bourgogne.  

Le Petit rhinolophe, une chauve-souris grande comme un pouce

Plus petit représentant de la famille des Rhinolophidés, le Petit rhinolophe se caractérise par un pelage gris-brun, de grandes oreilles et un nez en forme de fer à cheval. Il peut parfois être confondu avec le Grand rhinolophe, qui lui ressemble comme deux gouttes d’eaux. Ces deux espèces se différencient par leur taille : le Petit rhinolophe faisant la taille d’un pouce et le Grand rhinolophe celle d’un poing. En hiver, les Petits rhinolophes s’enveloppent complètement dans leurs ailes et se suspendent, à une paroi, la tête en bas. Chaque individu forme ainsi une sorte de cocon noirâtre de 5 cm de long, aisé à reconnaître même pour les débutants.

Pourquoi le trouve-t-on dans les caves en hiver ?

En hiver, les insectes dont se nourrit le Petit rhinolophe sont moins abondants. Pour traverser cette période, il entre alors en léthargie profonde jusqu’au retour du printemps. L’hibernation se produit dans des lieux aux conditions particulières : des températures basses et stables ainsi qu’une humidité ambiante forte. Les caves répondent souvent à ces exigences.

Lors des observations, il faut veiller à la tranquillité des chauves-souris pendant cette saison critique à leur survie en limitant les dérangements et en évitant de les éclairer. Découvrez davantage d’informations sur la page de l’enquête et sur la fiche espèce