Côte-d’Or : la vente de pétards et feux d’artifice interdite

La préfecture de Côte-d’Or a annoncé ce lundi que la vente de pétards, d’artifices de divertissement et de carburant dans un récipient transportable était interdite jusqu’au 15 août prochain. Ci-dessous le communiqué.

13 juillet 2021 à 6h30

Côte-d’Or : la vente de pétards et feux d’artifice interdite

Dans le cadre de la sécurisation des célébrations liées à la Fête Nationale et face aux dangers, aux accidents corporels et aux atteintes aux biens qui peuvent résulter de l’utilisation inconsidérée des de pétards et artifices de divertissement, Fabien SUDRY, préfet de la région Bourgogne-Franche- Comté, préfet de la Côte-d’Or a interdit, par arrêté du 6 juillet 2021, l’utilisation et le transport par les particuliers de pétards et artifices de divertissement (F2 – F3 -F4) dans tout le département du lundi 12 juillet au dimanche 15 août 2021.

Par dérogation, la vente aux titulaires du certificat de qualification prévu par le décret du 28 mai 2019 demeure autorisée.

Par ailleurs, afin de prévenir la survenance des incendies volontaires, le préfet a décidé d’interdire, par arrêté en date du 6 juillet 2021, la distribution, la vente à emporter et l’achat de carburants dans tout récipient transportable et la vente à la pompe de combustible domestique (sauf nécessité dûment justifiée par le client et vérifiée, en tant que de besoin, avec le concours des services de police ou de gendarmerie locaux) à compter du 12 juillet (8H00), jusqu’au jeudi 15 juillet (8H00), dans tout le département.

Les forces de l'ordre, les militaires de l'opération “Sentinelle”, les sapeurs-pompiers, ainsi que tous les acteurs locaux, avec les communes, seront mobilisés les 13 et 14 juillet en Côte d'Or pour assurer la sécurité du public dans le cadre des célébrations et des manifestations festives.

Les festivités du 14 Juillet constituent l’un des premiers grands moments patriotiques depuis le début de la crise sanitaire. Pour célébrer ensemble cet événement, mobilisons-nous pour nous protéger. Les centres de vaccination du département continuent de vous accueillir, y compris sans rendez-vous.