Découvrez la prochaine grande production de l’opéra de Dijon

C’est la prochaine grosse production de l’opéra de Dijon : « Così fan Tutte de Mozart », mise en scène par Dominique Pitoiset, avec l’orchestre Dijon Bourgogne, sous la direction de Guillaume Tourniaire. Une vidéo originale a été publiée pour présenter le spectacle.

23 janvier 2022 à 16h00 par la rédaction

La première représentation aura lieu le 6 février
La première représentation aura lieu le 6 février
Crédit: Capture d'écran vidéo Youtube

Prenez deux jeunes amants vantards et un peu trop sûrs d’eux, chacun convaincu que sa bien-aimée est incomparable. Ajoutez un vieux malin décidé à leur donner une leçon. Corsez le tout au moyen d’un pari, mélangez et faites chauffer sous la pression des trois unités : vingt-quatre heures à Naples, l’année de votre choix...

Quand le livret est signé Lorenzo da Ponte, et quand Mozart en compose la musique pour une troisième collaboration après Le Nozze di Figaro et Don Giovanni, cette recette produit un étonnant chef-d’œuvre. Étonnant, car alors que tous les ingrédients d’une fable misogyne paraissent ici réunis, la partition mozartienne en tire tout autre chose : une comédie brillamment ironique sur l’inévitable impermanence des sentiments les plus sincères, sur la nécessaire humilité de chacun face à l’imperfection de tous et de soi-même. Sur le mélange doux-amer, aussi, de sensibilité et de sensualité qui constitue le fonds de toute existence. Sur le ballet mélancolique entre la vie telle qu’on la vit et celle qu’on aurait pu vivre - et sur la sagesse qu’il convient dès lors d’en tirer.  

Comment comprendre l’intrigue de Così fan tutte ?

Voici la réponse de Dominique Pitoiset, le metteur en scène : « En fait d’intrigue, elle se réduit presque à une formule ! Deux couples d’amants se défont, se recombinent, et finissent par revenir au point de départ. C’est presque de la chimie organique. Les deux couples, Ferrando et Dorabella d’une part, Guglielmo et Fiordiligi d’autre part, sont pareils aux cobayes d’une expérience conduite dans le laboratoire d’un savant fou, un certain Don Alfonso. Il les expose à certaines conditions de température et de pression pendant vingt-quatre heures, pour démontrer sa thèse, qui est très simple : si l’on s’y prend bien, rien, absolument rien ne résiste très longtemps aux forces du changement. Tous les liens se rompront, et comme la nature a horreur du vide, d’autres se noueront. C’est ainsi, et c’est une loi universelle. Autant l’accepter le plus tôt possible. »

Ci-dessous la vidéo de présentation de cette production d’opéra (réalisée par l'agence staccato) :