Des étudiants sollicités pour aider des entreprises

Depuis ce jeudi, l’Idéathon bat son plein à l’espace Tabourot de Saint-Apollinaire. Un véritable marathon des idées où des étudiants tentent de répondre à des problématiques posées par des entreprises.

14 janvier 2022 à 12h00 par Dimitri Coutand

Des étudiants sollicités pour aider des entreprises
L'équipe organisatrice de la quatrième édition de l'Idéathon
Crédit: K6FM

L’Idéathon est organisé par l’Ecole supérieure du design et du digital (ESADD) et par les Campus des métiers et des qualifications « Territoire intelligent » et « Alimentation, goût, tourisme » de Bourgogne-Franche-Comté. « C’est le marathon des idées. C’est deux jours de créativité et d’innovation sur lesquels des étudiants phosphorent autour de problématiques qui sont posées par des entreprises », explique Nicolas Menuel, directeur pédagogique et de la communication de l’ESADD.

Depuis ce jeudi et jusqu’à ce vendredi soir, c’est plus de 130 étudiants issus d’une dizaine d’établissements d’enseignement supérieur de la Métropole dijonnaise qui planchent sur une vingtaine de problématiques proposées par 11 entreprises et collectivités. Parmi les questions posées, on retrouve « Comment mieux impliquer les consommateurs sur les enjeux climatiques ? », « Comment végétaliser l’assiette ? » ou encore « Comment inciter les habitants à se déplacer autrement qu’en voiture ? ».

« Proposer des choses que les entreprises ne seraient pas allées chercher » 

Les étudiants, répartis en équipes pluridisciplinaires, devront choisir leur meilleure idée selon eux, fabriquer un prototype et proposer cette idée devant un jury composé d’experts et de représentants des entreprises et collectivités. « Il faut qu’ils [les étudiants] soient débridés au niveau des idées. Ils ne viennent pas avec les carcans des entreprises et c’est ça qu’on va rechercher dans cet exercice », précise Nicolas Menuel. « Le but, c’est qu’ils produisent un maximum d’idées sur ces deux jours. L’objectif est aussi qu’ils proposent des choses que les entreprises ne seraient pas allées chercher ».

Retrouvez ci-dessous l’interview de Nicolas Menuel, directeur pédagogique et de la communication de l’ESADD :

Interview Nicolas Menuel