Des investissements pour des équipements de télémédecine au CHU de Dijon

Le conseil régional et l’Agence Régionale de santé ont présenté ce mercredi au CHU de Dijon des équipements de télémédecine, dédiés à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC, qui ont été financés dans le cadre du plan d’accélération de l’investissement régional.

25 novembre 2021 à 8h56 par la rédaction

Ces équipements de télémédecine ont été présenté ce mercredi au CHU de Dijon
Ces équipements de télémédecine ont été présenté ce mercredi au CHU de Dijon
Crédit: Photo Conseil régional

Retrouvez ci-dessous le communiqué du conseil régional :

Ces équipements numériques, mis en place récemment au service neurologie du CHU de Dijon, permettent une prise en charge à distance plus rapide des patients atteints d’AVC lors de l’événement aigu (Télé AVC) et un suivi qualitatif au retour à domicile. Ils ont été financés par la Région dans le cadre de son Plan d’accélération de l’investissement régional et par l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté, et déployés par le GRADeS (Groupement régional d’appui au développement de l’e-santé) 

La télémédecine au service du plus grand nombre
La Bourgogne-Franche-Comté a été pionnière dans la prise en charge des AVC et des urgences neurologiques, avec un maillage hospitalier complet de tous les sites d’urgences du territoire. Elle compte trois centres experts (CHRU de Besançon, CH de Chalon-sur-Saône, CHU de Dijon) pour 25
centres demandeurs régionaux. Le GRADeS a déployé près de 150 nouveaux sites en 2021. En 2020, dans un contexte de pandémie, les téléconsultations ont été plébiscitées : 33 000 téléconsultations avaient été réalisées par 10 500 professionnels de santé. 

La Région investit 4 M€ pour accélérer le développement de la e-santé
Cette visite était aussi l’occasion de faire le point sur les actions menées par la Région pour accélérer le développement de l’e-santé (infrastructures, déploiement et nouveaux services), une priorité du PAIR, avec une enveloppe de 4 M€ votée en décembre 2020 :
- 1,6 million d’euros dédié aux infrastructures, pour renforcer les performances et la capacité de l’hébergement régional de données de santé du GRADeS ;
- 1 million d’euros pour le déploiement de services aux patients : portail numérique de résultats en biologie et imagerie, aide au diagnostic grâce au recours à des solutions d’intelligence artificielle en dermatologie et neurologie ;
- 1 million d’euros consacré à la poursuite du déploiement, avec la mise en place des points d’accès de télémédecine (250 sites déployés en ambulatoire) en ville et en milieu rural, dans les établissements de santé ou médico-sociaux, les EHPAD...