Elections départementales : Isabelle Maupetit et Gérard Lizard candidats en Côte d’Or

Isabelle Maupetit et Gérard Lizard ont annoncé leur candidature pour les élections départementales en Côte d’Or, dans le canton de Fontaine-lès-Dijon. Retrouvez ci-dessous leur communiqué.

12 mai 2021 à 16h56 par Dimitri Coutand

Gérard Lizard et Isabelle Maupetit
Crédit: DR

Isabelle Maupetit, candidate titulaire

Société civile, 60 ans, mariée, trois enfants, agrégée de lettres, engagée auprès des aînés et des personnes en situation de handicap.

Gérard Lizard, candidat titulaire

EELV, 64 ans, chercheur Inserm, directeur de laboratoire : faire de l’écologie politique une passerelle pour répondre aux besoins de la société et préserver notre environnement.

Fanny Renaudeau, candidate remplaçante

Génération.s, 40 ans, chargée de mission au conseil régional de Bourgogne-France-Comté, engagée dans le milieu culturel.

Vincent Derain, candidat remplaçant

EELV, 43 ans, conseiller municipal à Prenois de 2014 à 2020, militant associatif dans la protection de l’environnement.

Pourquoi nous présenter à ces élections ?

Parce que nous souhaitons que le conseil départemental réponde à l’urgence des défis qui nous attendent : défi des solidarités, défis climatique et environnemental et défi démocratique.

Nous voulons redonner du sens à la politique publique et nous nous réjouissons du large Rassemblement des forces de progrès social et écologique qui s’est opéré à l’occasion de ces élections. Un programme commun avec ces valeurs fortes partagées !

L’axe de la transition écologique

Nous sommes porteurs d’une autre vision, avec un véritable cap transversal, celui de l’écologie politique. Le fil conducteur permanent de notre action sera celui de la transition écologique, pour contribuer le plus possible au nécessaire changement de modèle de développement.

Le territoire est déjà impacté par le changement climatique : sécheresses, épisodes de canicule, raréfaction de la ressource en eau, gel précoce de la vigne, forêts en souffrance, perte de la biodiversité … Il est urgent d’agir dans tous les domaines : rattraper le retard du département dans la protection des Espaces Naturels Sensibles et des zones humides, renforcer les aménagements cyclables et promouvoir les mobilités douces, développer les circuits et les marchés de proximité, accroître la part du bio dans les cantines, accélérer la rénovation énergétique des collèges, des EHPAD et des logements communaux.

La priorité aux Solidarités

Au-delà de la crise sanitaire, qui accentue les fragilités, et durant tout le mandat, l’action en direction de la jeunesse sera une de nos priorités. Il faut revoir le schéma global de la protection de l’enfance, mais aussi mieux accompagner les jeunes et faciliter leur insertion, dans la société et vers l’emploi. Leur garantir l’accès aux besoins fondamentaux comme se nourrir, se loger et se déplacer, nous apparaît comme une nécessité. Nous sommes donc favorables à l’expérimentation d’un revenu de base.

Les aînés méritent eux aussi toute notre attention : le conseil départemental doit faire davantage d’efforts non seulement pour garantir le plus longtemps possible leur autonomie - en institution ou à domicile – mais aussi pour mieux reconnaître et valoriser les aidants. De manière générale, il convient de traiter plus humainement la question du « grand âge ».

Pour une meilleure cohésion du territoire

Nous regrettons les querelles à visées électoralistes qui desservent l’intérêt général. Nous pensons que l’aménagement du territoire doit s’envisager dans un souci d’équité et de coopération entre collectivités.

Il faut renforcer la présence des services publics dans les territoires ruraux, accompagner les habitants pour l’accès à toute démarche administrative, garantir l’égalité pour l’accès et la formation au numérique.

Démocratie participative

Nous sommes persuadés que par l’intermédiaire de la démocratie participative nous pourrons redonner confiance dans l’action publique. C’est pourquoi nous souhaitons, entre autres par des assemblées citoyennes, inviter les habitants du canton à co-construire les projets qui les concernent directement. De plus nous nous engageons à leur rendre compte régulièrement du travail que nous mènerons au conseil départemental.

A l’image de notre canton aux identités diverses - métropolitain, péri-urbain et rural – nous représentons différents partis politiques (EELV, Génération.s) et la société civile. Pleinement disponibles, sans aucun autre mandat, soutenus par la dynamique du Rassemblement des forces de progrès social et écologique, nous serons au plus près des habitants pour mettre en œuvre les politiques de cette collectivité territoriale avec pour socles l’écologie et la justice sociale.