Fabien Sudry (préfet de Côte-d’Or) : « Le moyen de contenir cette cinquième vague, c’est de se faire vacciner »

Fabien Sudry, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de Côte-d’Or, est venu effectuer sa dose de rappel ce jeudi matin à la salle Multiplex dans le campus de Dijon. Il s’est également exprimé sur le récent rebond du nombre de cas de Covid-19 en France et en Côte-d’Or.

18 novembre 2021 à 12h27 par Dimitri Coutand

Fabien Sudry : « Le moyen de contenir cette cinquième vague, c’est de se faire vacciner »
Fabien Sudry a effectué sa dose de rappel ce jeudi matin à la salle Multiplex au campus de Dijon
Crédit: K6FM

Ce jeudi 18 novembre, jour de son anniversaire, Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de Côte-d’Or, a effectué sa dose de rappel dans la salle Multiplex situé dans le campus de Dijon. Il en a également profité pour rappeler que nous étions bien entré dans la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19 en France et en Côte-d’Or :

Fabien Sudry, préfet de Bourgogne-Franche-Comté, préfet de Côte-d’Or

Il conseille aussi au 10% de la population vaccinable qui n’est pas encore vaccinée en Côte-d’Or, de « bien réfléchir et d’effectuer cette démarche dès qu’ils le peuvent ». Tout en rappelant aussi qu’il n’y a pas que la vaccination pour maîtriser cette cinquième vague. « Il y a les gestes barrières, qu’on a un peu peut-être eu tendance à laisser de côté ces dernières semaines, mais il faut s’y remettre ».

« Pas de mesures de restrictions particulières »

Pour le moment, le préfet de Côte-d’Or n’envisage pas « de mesures de restrictions particulières », mais il n’exclut pas, « si les choses devaient évoluer de manière négative, de devoir le faire ». Il insiste aussi sur l’importance du pass sanitaire, qui « est déjà un moyen efficace de pouvoir avoir un rôle dans la vie sociale, d’aller à l’extérieur en étant protégé et en protégeant les autres ».

Aline Guibelin, déléguée départementale de l'Agence régionale de santé en Côte-d'Or, s’est également exprimé pour rappeler précisément qui sont les personnes actuellement concernées par la dose de rappel :

Aline Guibelin, déléguée départementale de l'Agence régionale de santé en Côte-d'Or

Elle a également précisé qu’une des particularités de notre département se situait chez la tranche d’âge des 18-23 ans, dont le taux de vaccination est en-dessous de la moyenne nationale. Du côté des hôpitaux, « la situation reste contenue » explique Aline Guibelin. « Néanmoins, elle est source d’attention puisqu’on commence à avoir des frémissements sur les admissions hospitalières ». Pour ce qui est du profil de ces personnes hospitalisées, la déléguée départementale de l’ARS en Côte-d’Or précise que « la très grande majorité n’est pas vaccinée ». Avant d’ajouter : « on est au pied de la cinquième vague et on va la monter ».