L’opposition dijonnaise milite pour un grand parc du Suzon

Alors qu’un nouveau projet immobilier près de la rivière du Suzon entraine une nouvelle polémique sur l'urbanisation dans la Cité des Ducs, le groupe municipal d’opposition « Agir pour Dijon » propose l’extension du parc du Suzon à tous les espaces verts voisins, soit une superficie totale d’environ quatre hectares.

23 novembre 2022 à 6h30 par la rédaction

Le groupe municipal d’opposition « Agir pour Dijon » propose l’extension du parc du Suzon
Le groupe municipal d’opposition « Agir pour Dijon » propose l’extension du parc du Suzon
Crédit: Photo DR

Ci-dessous, le communiqué du groupe municipal d’opposition « Agir pour Dijon » :

Nous proposons donc que le parc du Suzon, aujourd’hui limité au petit - mais remarquable - « jardin japonais », soit étendu à l’espace de jeu pour les enfants, aux magnifiques « allées cavalières » (agrémentées d’un terrain de pétanque), au grand terrain vierge de près d’un hectare situé plus au nord, à la promenade du Suzon sur cette portion et aux terrains dont la mairie est propriétaire, au sud-ouest de la boucle formée par le Suzon.

Ce projet a été présenté aux riverains lors d’une réunion de quartier le samedi 6 novembre 2022, et approuvé dans son principe à l’unanimité des présents, avec la demande que les habitants soient consultés sur les aménagements : plantation d’arbres, biodiversité, parcours de santé, espace canin... Rappelons que notre groupe municipal avait, en juin 2022, refusé de voter la cession des terrains municipaux situés dans la boucle du Suzon, d’une superficie totale de près d’un hectare, dans le cadre d’une opération immobilière de 85 logements sur une emprise plus vaste. Nos réserves sont toujours d’actualité : manque de concertation avec les riverains, disparition d’un espace naturel, zone en partie inondable, atteinte à la biodiversité. Constatant que les conditions suspensives prévues dans la promesse de vente annexée à la délibération du conseil municipal du 27 juin 2022 ne sont pas remplies à la date convenue du 31 octobre 2022, nous demandons de mettre fin à cette vente et de rattacher les terrains concernés au projet d’un grand parc du Suzon.