Macron réélu : quelles réactions en Côte d’Or ?

Après l’annonce de la réélection d’Emmanuel Macron ce dimanche soir, de nombreuses personnalités politiques de la Côte d’Or ont réagi.

25 avril 2022 à 10h16 par Fabrice Aubry

Emmanuel Macron était en visite à Dijon le lundi 28 mars dernier
Emmanuel Macron était en visite à Dijon le lundi 28 mars dernier
Crédit: Photo JC Tardivon

Le maire de Dijon, François Rebsamen, qui fait partie des soutiens du président sortant, s’est réjoui de la réélection du candidat du parti « En Marche » :

« C’est une bonne nouvelle pour la démocratie, pour notre pays et pour l’Europe qui affronte aujourd’hui, avec la guerre à ses portes, l’un des moments les plus difficiles de son histoire depuis la 2nde guerre mondiale. À Dijon, avec une participation légèrement supérieure à la moyenne nationale, plus de 70% des électeurs ont choisi Emmanuel Macron, soit 12 points de plus que le résultat du pays. Si la progression de Marine Le Pen ne peut en aucun cas me satisfaire, je me réjouis du fait que, dans notre ville, l’évolution de son score (+6%) soit contenue sous la barre des 30%. Je remercie les Dijonnais pour leur choix clairvoyant et responsable. L’abstention et le score de la candidate de l’extrême droite n’en demeurent pas moins deux grandes préoccupations promettant un mandat tout à la fois crucial et difficile qui impose d’apporter des réponses aux attentes des Français, en particulier aux plus fragiles »  

Le président du conseil départemental de la Côte d’Or, François Sauvadet, apparenté centre-droit, s’est dit également satisfait de la nouvelle :

« Je me réjouis que le peuple de France se soit mobilisé pour faire barrage à Marine Le Pen et à l’extrême droite. Emmanuel Macron présidera notre pays pour les 5 prochaines années. Je tiens à le féliciter de manière républicaine et à exprimer des vœux de succès pour notre pays dans ce contexte si lourd. En Côte-d’Or comme en France, il y a une colère sourde qui s’est exprimée lors de ce scrutin, venue de millions de nos compatriotes qui se sentent oubliés de la République. Il appartient au Président d’entendre ce message de colère et de rassembler. Pour ma part, j’ai voté sans hésitation pour Emmanuel Macron. Chacun le sait. Mais ce n’est pas un blanc-seing. Je suis et je reste un homme libre. Je continuerai le combat qui est le mien depuis des années pour que les territoires de la République et ses élus soient mieux respectés par le pouvoir central. Je continuerai le combat contre la recentralisation, pour un nouvel équilibre territorial ville -campagne et pour la reconnaissance de la diversité territoriale pour agir mieux au service des Français. »

La présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, a fait part de son soulagement sur les réseaux sociaux : 

De son côté, Julien Odoul, le très médiatique conseiller RN du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, a relativisé la défaite de Marine Le Pen en mettant en avant sa progression :