Marie-Guite Dufay interpelle le PDG d’Orange sur le dossier SCOPELEC

La direction d’Orange a décidé de ne pas renouveler son marché d’exploitation et de maintenance des réseaux télécom à l’entreprise bourguignonne SCOPELEC. En conséquence, 300 emplois sont menacés dans la région. La présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, a écrit ce jeudi au PDG d’Orange pour lui demander des explications.

9 décembre 2021 à 19h15 par la rédaction

Marie-Guite Dufay a interpellé ce jeudi le PDG d’Orange
Marie-Guite Dufay a interpellé ce jeudi le PDG d’Orange
Crédit: Photo archive / David Cesbron

« Cette décision a des impacts pour notre territoire. Ce non-renouvellement met en difficulté l’une des plus grosses Scoop de France et sa filiale locale SETELEN. C’est une menace pour plus de 300  salariés en Bourgogne-Franche-Comté et c’est en total inadéquation avec le discours que prône Orange en faveur d’une croissance responsable. Mettre en difficulté une structure coopérative dont  le modèle social se veut vertueux au profit d’un concurrent privé luxembourgeois m’interpelle », déclare la présidente de Région.

Dans un courrier adressé à Stéphane Richard, PDG d’Orange, Marie-Guite Dufay demande des explications et souhaite pouvoir rencontrer rapidement les responsables d’Orange afin d’obtenir des éclaircissements sur le devenir des salariés. 

« Orange semble avoir fait délibérément le choix de trouver les sous-traitants les moins chers en  appliquant la moins-disance sociale. Si c’est le cas, c’est  inadmissible. La destruction d’emplois à l’heure de la relance économique et de l’accompagnement massif des collectivités dans le déploiement de la fibre optique interroge alors sur la stratégie d’Orange et indirectement celle de  l’État, actionnaire du  groupe de télécommunication à hauteur de 23% », précise Marie-Guite Dufay.