2019, retour sur une année sportive en Côte d'Or

Les performances d’Alexis Miellet, le parcours des joueurs de la JDA Dijon Basket, la progression du Stade Dijonnais, le maintien in extremis du DFCO, la belle saison d’Alizée Agier…. Retour sur les moments sportifs qui ont marqué notre année 2019.

31 décembre 2019 à 16h00 par Antoine Comte

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM


BASKET


Comment ne pas commencer en soulignant la formidable année 2019 de la JDA Dijon Basket ! Après avoir ponctué la saison 2018-2019 à la troisième place du classement de Jeep Elite, avec de grosses performances à domicile (victoire 94-77 en janvier 2019 face au leader, l’ASVEL) et une performance dantesque en quart de finale de play-off face à Strasbourg, les Dijonnais furent éliminés en demi-finales par Monaco. Qu’à cela ne tienne, les hommes de Laurent Legname, emmenés par le désormais MVP David Holston, gardent le même rythme en ce début de saison. Même place (3ème), mais en y ajoutant une invincibilité à l'extérieur depuis le début du championnat et un parcours quasi sans faute en coupe d’Europe. On retiendra une formidable envie de jouer, un état d’esprit magnifique sur le parquet qui a fait se remplir le Palais des Sports.


ATHLETISME


Quelle année pour Alexis Miellet ! Licencié au club d’athlétisme du Dijon Université Club, Alexis est d’abord devenu champion de France du 1500 mètres à Saint-Etienne, en août 2019, avant de se qualifier pour les mondiaux d’athlétisme ayant lieu à Doha.  Au Qatar, toujours sur 1500 mètres, notre Dijonnais a été éliminé en demi-finale en finissant à la 8ème place, sans avoir démérité. A 24 ans, Alexis Miellet a affiché de belles promesses et aspire à s’installer au plus haut niveau mondial, après avoir fait ses preuves sur la scène nationale.


CYCLISME


Le cycliste Jérémy Cabot s’est aussi démarqué ! Dans une année 2019 exceptionnelle où il a terminé meilleur cycliste amateur français, le coureur licencié au SCO Dijon a remporté 15 courses, dont le classement général du Tour de la Manche et le classique Paris-Troyes. Après de telles performances, il commencera l’année 2020 en tant que cycliste professionnel puisqu’il a signé pour deux ans chez Total Direct Energie.


FOOTBALL


Quelle carrière pour Elise Bussaglia ! Joueuse du DFCO depuis 2018,  elle a annoncé en septembre sa décision de prendre sa retraite à la fin de la saison 2019-2020. Encore une belle année pour un des plus beaux palmarès du football féminin français : une participation à la coupe du monde 2019 et une saison où elle a grandement participé au maintien du DFCO, pour la première année du club dans l’élite.


Côté masculin, le DFCO a connu une année haut en couleur. Après avoir décroché son maintien en Ligue 1 dans une double confrontation face à Lens, le club bourguignon a encore changé d’entraîneur. C’est Stéphane Jobard qui a remplacé Antoine Kombouaré. Malgré ce changement, le DFCO a toujours du mal et conclut sa première partie de saison 2019-2020 à la 16ème place. Malgré tout, le jeu pratiqué est plaisant et laisse augurer de meilleurs lendemains.


KARATÉ


Année pleine pour Alizée Agier ! La Semuroise a remporté en mars 2019 les championnats d’Europe de karaté dans la catégorie -68 kg. Agée de 25 ans, la karatéka a déjà un palmarès impressionnant (cinq titres de championne de France, championne du monde par équipes en 2016..). Actuellement troisième mondiale de sa discipline, Alizée se penche maintenant sur les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, où son sport sera pour la première fois représenté.


RUGBY


Beau parcours pour les rugbymens dijonnais ! Engagé dans la poule 4 de Fédérale 1 lors de la saison 2018-2019, les joueurs du Stade Dijonnais se sont classés 2ème de leur groupe, à 1 point de la première place. De grosses performances ont mené les Dijonnais jusqu’aux phases finales, où après une double confrontation face à Albi, ils quittèrent la compétition la tête haute. Pour cette nouvelle saison,le Stade se classe deuxième à la trêve hivernale et reste sur une belle série de victoires. Les espoirs pour une montée en deuxième division sont permis pour les homme de Renaud Gourdon.


Toujours sur le rugby, les filles du Rugby Féminin Dijon Bourgogne, plus connues sous le surnom de « Gazelles », ont livré une solide année 2019. Eliminées elles aussi en quart de finale de Fédérale 1 féminine la saison dernière, elles sont aujourd’hui leader de leur poule, et comptent bien se battre jusqu’au bout pour accéder aux phases finales.