Actualités locales

Acte XX des gilets jaunes à Dijon : LFI soutient les victimes et demande la démission du Préfet

02 avril 2019 à 11h01 Par la rédaction
Crédit photo : K6FM

Dans un communiqué envoyé ce mardi matin, le parti « la France Insoumise » de Côte d’Or dit soutenir les victimes de la dernière manifestation Dijonnaise des gilets jaunes et demande également la démission du préfet.

L’Acte XX des Gilets Jaunes du 30 mars 2019 à Dijon a connu des actes de violences policières inacceptables que nous condamnons le plus fermement possible. Comme les vidéos faisant le tour de France le montrent, les policiers sont entrés violemment dans le restaurant « Le Bœuf Blanc », à la recherche d’un individu suspecté de comportements répréhensibles. Des militants de la France Insoumise étaient présents sur les lieux et ont pu constater avec quelle violence se sont comportées les forces de l’ordre. Mobiliers de restaurant brisés, pluie de coups de matraque et tabassage en règle de femmes ont été observés. De nombreux blessés sont à déplorer du fait même de l’intervention de la Police Nationale. Tel est le bilan des violences policières qui ont été perpétrées au « Bœuf Blanc ». Nous exigeons que toute la lumière soit faite sur les évènements inadmissibles qui ont eu lieu lors de cet Acte XX à Dijon. Nos pensées les plus fraternelles vont évidemment à l’ensemble des personnes blessées ainsi qu’aux responsables et salariés du restaurant « Le Bœuf Blanc ».

Tous ces événements, qu’ils soient à Dijon ou dans le reste de la France, montrent un climat d’une extrême tension. Comme le documentariste David Dufresne le montre depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes, les violences policières sont récurrentes. Bien souvent, nous avons pu constater que la Brigade Anti Criminalité (BAC), non formée au maintien de l’ordre a été provocatrice, voire violente avec les manifestants. La France Insoumise a défendu dans son programme la dissolution des Brigades Anti-Criminalité lors de la présidentielle de 2017 et nous continuons à la demander. Dans le cas du « Bœuf Blanc », la Police Nationale a été impliquée dans ces violences. Cette dernière a pour devoir de servir et d’obéir. En démocratie, il y a une chaîne de commandement opérationnelle. Nous appelons donc à la démission du préfet de Côte d’Or, Monsieur Bernard Schmeltz. La responsabilité du sommet de la chaîne de hiérarchie doit aussi être engagée. Nous demandons la démission du Ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Montrant déjà suffisamment son incompétence à ce poste ministériel, il doit être démis de ses fonctions séance tenante.

Enfin, la France Insoumise appelle à ce que le gouvernement apporte une réponse à cette crise sociale et écologique et propose un débouché politique et non répressif.

Communiqué du parti La France Insoumise 21