Affaire Grégory : contrôle judiciaire maintenu pour Murielle Bolle

L’annulation de la mise en examen de Murielle Bolle avait été demandée par ses avocats. La chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon a rejeté cette demande ce mercredi matin.

7 mars 2018 à 7h57 par Fabrice Aubry

K6 FM

La question portait sur la garde à vue de Murielle Bolle en 1984. A l'époque, la jeune femme avait accusé son beau-frère Bernard Laroche d'avoir enlevé Grégory, avant de se rétracter. Ses avocats ont dénoncé fin janvier dernier une question de « constitutionalité » du fait qu'elle n'avait pas été assistée à l’époque par un avocat.

L’affaire Grégory avait été relancée une énième fois fin juin 2017 lorsque Murielle Bolle avait été mise en examen pour « enlèvement suivi de mort » avant une remise en liberté début aout. Ces derniers mois, Murielle Bolle était contrainte de résider dans la Nièvre avec une interdiction de prendre contact avec une partie de sa famille et obligation de pointer deux fois par semaine auprès des forces de l'ordre. Un assouplissement de ce contrôle judiciaire avait été demandé fin janvier par ses avocats. Cette demande a finalement été rejetée ce mercredi matin par la chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon.