Alain Suguenot et Guillaume Larrivé défendent l'oenotourisme.

Alain Suguenot et Guillaume Larrivé déposent une proposition de loi visant à promouvoir l'oenotourisme

9 septembre 2015 à 8h58 par Franck Pelloux

K6 FM

 Le texte, cosigné notamment par les députés Républicains et UDI bourguignons, reprend l'amendement adopté lors de l'examen du projet de loi pour la croissance et l'activité (« Loi Macron ») visant à clarifier la définition de la publicité pour les produits viticoles. Cette disposition avait ensuite été censurée par le Conseil constitutionnel pour un motif de procédure et non de fond.

En déposant ce texte, Alain Suguenot et Guillaume Larrivé souhaitent réafirmer qu'il est fondamental de permettre la distinction entre l'information et la publicité au sujet du vin. Trop de professionnels risquent en effet d'être condamnés -et certains l'ont été- au motif qu'ils feraient de la publicité pour le vin alors qu'ils font la promotion d'une région viticole.

En tant que Président du groupe d'études �?nologie et territoires à l'Assemblée nationale, Alain Suguenot veut renforcer la sécurité juridique des actions de promotion de l'oenotourisme afin de donner à cette activité les moyens de se développer. Il plaide, depuis de nombreuses années, pour la sécurisation de l'information journalistique et oenotouristique, qui ne donne pas pour autant plus de droits publicitaires aux acteurs de la vigne et du vin. En effet que, contrairement à ce que peuvent dire certains responsables d'associations de santé, soutenus par la Ministre, Mme Touraine, il ne s'agit pas d'assouplir la loi Evin mais, au contraire, d'en favoriser l'application dans un contexte juridique enfin précisé.

Créateur d'activités économiques et d'emplois, l'oenotourisme est en effet une chance pour les territoires viticoles.

 

Communiqué de presse