Au moins 760 femmes victimes de violences conjugales en 2018 en Côte d’Or

La préfecture de Côte d’Or nous a donné l’information ce lundi : en 2018, plus de 760 femmes victimes de violences conjugales ont contacté l’association Solidarité femmes 21.

4 mars 2019 à 9h47 par la rédaction

K6 FM
Crédit: DR

Pour lutter efficacement contre ce fléau, un protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences conjugales sera signé vendredi 8 mars sous l'égide du Préfet. Ce protocole réunit les engagements de 26 partenaires autour de cette problématique et contribuera à renforcer la coordination des différentes réponses apportées aux violences conjugales sur le département.   

Les partenaires signataires du protocole seront :

L’État : direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité femmes-hommes (DRDFE), direction départementale déléguée de la cohésion sociale (DDDCS), direction départementale de la sécurité publique (DDSP), groupement de gendarmerie.

La Justice : tribunal de grande instance de Dijon (TGI) – Siège et Parquet, service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP).

Les collectivités territoriales : conseil départemental de la Côte-d’Or (CD21), Dijon Métropole, ville de Dijon et CCAS Dijon, ville de Chenôve, ville de Longvic, CCAS de Talant, ville de Quetigny.

Les organismes sociaux et établissements publics : agence régionale de santé (ARS), caisse d’allocations familiales 21 (CAF), centre hospitalier universitaire de Dijon - SRAU (CHU), centre hospitalier universitaire - unité médico-judiciaire et Institut médico-légal.

Les personnes qualifiées : conseil de l’ordre des avocats, conseil de l’ordre des médecins

Les associations : Solidarité Femmes 21 (SF 21), Alternative Thérapeutique à la violence conjugale et familiale (ALTHEA), Société d’Entraide et d’Action Psychologique (SEDAP), Centre d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles 21 (CIDFF 21), France Victimes 21, Association Dijonnaise d’Entraide des Familles Ouvrières (ADEFO), centre maternel de la Croix Rouge.

Communiqué de la préfecture de Côte d’Or