Aucun tramway à Dijon aujourd'hui : la CFDT menace de réaliser d'autres grèves "de même ampleur"

Ce vendredi, le trafic des transports en commun est très perturbé à Dijon et dans l’agglomération à cause d’une grève. Dans un communiqué, la CDFT a donné les raisons de ce nouveau mouvement de grève.

25 octobre 2017 à 4h44 par Amaury Meygret

K6 FM

« Pour rappel la direction annonce 37% du réseau disponible. Il faut rappeler que la grève qui ne concerne que Kéolis Dijon Mobilité (Les lignes sous traités ne sont pas concernées B17, B19, B20,…) a mobilisé quasiment 78% de grévistes (Aucun « Tram », cela n’est jamais arrivé en 5 ans, et aucun service après 20h00). Seul 22% de conducteurs seront présents sur le réseau principal (En grande majorité, de nouveaux embauchés qui ne peuvent se permettre cette indélicatesse vis-à-vis de leur nouvel employeur)

Cela fait plusieurs mois que la CFDT alerte la direction sur les conditions de travail interne à l’entreprise qui se dégradent (depuis le démarrage du tram en particulier). Les discussions se font souvent entre les partenaires sociaux à marche forcée (On nous entend, mais ne sommes ni écoutés ni compris, ….).

Ce jour était aussi une journée nationale intersyndicale (dans les transports urbains de province), un moyen de montrer notre mécontentement aux directions des grands groupes dont Kéolis (1er opérateur privé de transport urbain de France) fait partie. En effet le 16 octobre a eu lieu une négociation nationale qui n’a abouti à rien du tout. Cela fait deux ans que nous discutons sans avoir des résultats. Le pire c’est que celle de ce lundi n’a abouti à rien et reporté à février 2018.

Les dirigeants nationaux des groupes sont heureux d’avoir un nouveau gouvernement qui va dans leur sens (ordonnance « Macron » et autre qui va à terme paupériser la profession des transports urbains). Il s’avère en  plus que les directions nous annoncent avoir du mal à recruter des conducteurs (POSONS NOUS LA QUESTION POURQUOI ?) ».

Voici le détail des perturbations du jour.