Actualités locales

Ce qu’il faut retenir du conseil municipal de Dijon

29 mai 2020 à 07h00 Par Fabrice Aubry
François Rebsamen et Nathalie Koenders, ce jeudi soir lors du point presse d'avant conseil municipal
Crédit photo : K6FM

C’est un conseil municipal un peu spécial, post confinement, qui avait lieu ce jeudi soir dans les locaux de « Dijon métropole », avenue du Drapeau. A l’ordre du jour : des mesures d’aide aux commerçants dijonnais impactés par la crise économique, des aides pour les familles modestes, et la nomination officielle du nouveau directeur de l’opéra.

« La démocratie fonctionne, c’est donc normal que l’on se réunisse pour faire un point », c’est par cette phrase que François Rebsamen a introduit le point presse d’avant conseil municipal de ce jeudi soir.

Le maire de Dijon a tout d’abords tenu à rendre hommage à Robert Poujade et à Jean-François Bazin, récemment décédés. 

François Rebsamen a bien sûr ensuite longuement évoqué la crise sanitaire et a aussi vivement critiqué la gestion du gouvernement : « Je ne supporte plus les protocoles nationaux inapplicables qui empêchent la reprise de l’activité économique ». Le premier édile a notamment évoqué les protocoles imposés dans les écoles (avec les 4 mètres carrés par élève) qui limitent l’accueil du nombre d’enfants par école et qui empêchent donc une bonne partie des parents d’élève de reprendre leur travail.

Le maire de Dijon a longuement fustigé les agissements de « la bureaucratie centrale parisienne ». « Heureusement, j’ai la chance d’avoir un préfet compréhensible qui m’a permis de maintenir les marchés ouverts et de rouvrir le centre commercial de la Toison d’Or ainsi que des sites comme le lac Kir ou le parc de la Combe à la Serpent. », a-t-il toutefois ajouté.

Pour ce conseil municipal, le maire de Dijon a invité la directrice du CHU pour la remercier et remercier ses équipes après les longues semaines de crise du COVID-19. Le premier édile en a profité pour soutenir la mesure de revalorisation salariale du personnel soignant (hospitalier et des EHPAD) lancée par le gouvernement.

François Rebsamen a indiqué que cette crise sanitaire et économique va faire perdre à la ville de Dijon environ 12 millions d’euros. Il a indiqué que la mairie autorisera les restaurants à étendre leurs terrasses sur l’espace public dès leur réouverture et que les parcs rouvriront dès ce week-end (alors que le gouvernement ne l’autorise qu’à compter de mardi). 

Le maire de Dijon a aussi précisé une mesure d’aide pour le paiement des cantines pour les familles dijonnaises qui gagnent moins de 1 200 euros par mois, pour qui le paiement sera exonéré. Sur 10 500 enfants scolarisés dans le public à Dijon, cela concerne 3 160 élèves.

Enfin, François Rebsamen a officialisé le départ de Laurent Joyeux de la direction de l’opéra de Dijon à compter de fin décembre 2020, et l’arrivée à son poste de Dominique Pitoiset.   

Retrouvez ci-dessous l’interview du maire de Dijon :