Actualités locales

Chenôve est pour le moment "épargné" par les violences urbaines actuelles

23 avril 2020 à 12h50 Par Fabrice Aubry
Thierry Falconnet, maire de Chenôve
Crédit photo : Archive K6FM

Le maire de Chenôve, Thierry Falconnet, nous a accordé une interview au cours de laquelle il a déclaré que la ville est pour le moment épargnée par les violences urbaines qu’on subies ces derniers jours certains quartiers de la région parisienne. Il se dit toutefois inquiet pour la suite du confinement.

Cette période de confinement est encore plus difficile à vivre lorsqu’on habite un petit appartement sans balcon et sans jardin. Cette situation sociale, conjuguée aux tensions plus « classiques » des banlieues, a entrainé ces derniers jours une vague de violence dans certains quartiers de la région parisienne (sur les communes de Villeneuve-la-Garenne et de Gennevilliers, notamment). 

Dans les quartiers populaires de l’agglomération dijonnaise, la situation semble en revanche rester calme, pour le moment. Ce mercredi, nos confrères du Bien Public contredisaient des rumeurs de violences qui auraient eu lieu dans le quartier de la Fontaine d’Ouche.

Qu’en est-il à Chenôve ? La ville, qui avait été le théâtre de violences l’été dernier, reste pour le moment « épargnée » par ce phénomène actuel, selon le maire, Thierry Falconnet. Ecoutez ci-dessous son interview :