Chenôve : "La police municipale doit être armée" pour Philippe Cherin

En total désaccord avec les propos de Monsieur ESMONIN, Maire de Chenôve, donnant son point de vue sur la question de l'armement de nos Policiers Municipaux à Chenôve le 13 janvier dernier, Philippe Cherin, du Rassemblement Bleu Marine a tenu à donner son point de vue sur la question.

20 janvier 2015 à 13h59 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

En total d�saccord avec les propos de Monsieur ESMONIN, Maire de Chen�ve, donnant son point de vue sur la question de l'armement de nos Policiers Municipaux � Chen�ve le 13 janvier dernier, Philippe Cherin, du Rassemblement Bleu Marine a tenu � donner son point de vue sur la question.


Monsieur ESMONIN ne veut pas armer nos Policiers Municipaux, partant du pr�texte que la population de Chen�ve pourrait �tre amen�e � penser que ceux-ci ressemblent � � de vrais Policiers �, avec le pouvoir d'enqu�ter et, en pr�cisant que de toute mani�re ils ne sont pas form�s pour pouvoir intervenir comme le fait la Police Nationale.
En fait, Monsieur ESMONIN souhaite avoir une Police Municipale qui n'en est pas une. Il est vrai qu'� Chen�ve, la Police Municipale se cantonne � la demande de la Mairie, � des t�ches qui ne devraient pas lui incomber et qui discr�ditent, pour moi, totalement l'institution polici�re dans son ensemble.
Il est �vident, � mon sens, que la Police Municipale doit pouvoir se pr�valoir de porter une arme pour mener � bien sa mission de Police, car, qui dit Police dit aussi, malheureusement, danger et risque mortel pour le Policier. Si Monsieur ESMONIN pense que ceux qui veulent en d�coudre avec la Police font le distinguo entre Police Municipale et Nationale, alors soit Monsieur ESMONIN n'a aucune connaissance de la r�alit� du terrain, soit il ne veut pas la voir pour d'autres raisons.
La Police Municipale se doit d'�tre cr�dible, non seulement aux yeux de nos Concitoyens pour qu'elle soit audible, regard�e et entendue comme il se doit, mais aussi pour se faire respecter dans l'exercice de ses fonctions.
Je rappelle notamment � Monsieur ESMONIN que l'Etat n'a cess� et ne cesse encore aujourd'hui sous le Gouvernement socialiste de Fran�ois HOLLANDE qu'il soutient, de se d�sengager de ses responsabilit�s et de ses pr�rogatives, ceci afin de faire porter la charge du risque, comme celle de l'imp�t, sur la collectivit� locale et donc directement sur le Citoyen.
Dans cette perspective, le Maire se doit de professionnaliser sa Police Municipale, en lui donnant toutes les possibilit�s de mener � bien son recrutement, sa formation, son entra�nement et en mettant � sa disposition tous les moyens mat�riels et de d�fense n�cessaires, afin qu'elle puisse exercer professionnellement sa mission dans les meilleures conditions de travail possibles.
Je veux rappeler, � cet effet, � Monsieur ESMONIN une anecdote : Lors des deux derni�res heures du scrutin du deuxi�me tour des �lections municipales de 2014, nous f�mes, mon �quipe de Campagne et moi, insult�s, menac�s, bouscul�s et provoqu�s par un groupe d'individus qui circulait � sa guise � l'int�rieur de la salle des bureaux de vote. Dans une salle qui est pourtant cens�e repr�senter un des symboles de notre d�mocratie ! Un groupe d'individus qui souhaitait m�me en d�coudre sur le parking de l'H�tel de Ville et ce, sans que les Policiers Municipaux, pr�venus de cet �tat de fait, n'interviennent par manque de co�quipiers, de moyens et surtout d'instructions.
Je veux aussi rappeler � Monsieur ESMONIN, que Chen�ve souffre consid�rablement de l'ins�curit�, mais aussi et surtout d'incivilit�s chroniques, r�guli�res, qui minent la vie de nos Concitoyens et qui doivent demander une r�ponse polici�re forte de la ville, pour renforcer et soulager une Police Nationale qui, h�las, ne dispose plus des effectifs n�cessaires.

Philippe CHERIN
Pr�sident de l'Union Patriotique des Elus de Bourgogne.
Pr�sident du groupe Rassemblement Bleu Marine au conseil municipal de Chen�ve