Musique

Clap de fin sur la septième édition du No Logo Festival

13 août 2019 à 11h55 Par Franck PELLOUX
Crédit photo : ©Jura Tourisme Mesh_photography

Pas moins de 14.000 festivaliers par jours se sont retrouvés sur le site des Forges de Fraisans pour chanter au son des plus grands artistes reggae. La pluie était la grande invitée de cette édition mais n’a pas su décourager les vaillants festivaliers qui ont gardé le sourire et dansé sous la pluie trois jours durant !

Une édition complète

Pour la cinquième année consécutive, le No Logo Festival termine cette édition en affichant complet. La capacité d’accueil sur les 3 jours était fixée à un total de 42.000 entrées : objectif atteint ! Pour la première fois les premiers billets épuisés l’ont été bien plus tôt puisque le samedi affichait complet plus de deux semaines en avance tandis que le vendredi et les pass 3 jours l’étaient également 10 jours en avance. Le dimanche a suivi tranquillement, les derniers billets se sont vendus dans la journée. Une édition complète donc, mais surtout maîtrisée tant au niveau de la sécurité que des infrastructures proposées aux festivaliers.

Une édition riche en concerts et activités

Longtemps resteront dans l’esprit du public les belles performances musicales des 45 artistes programmés à travers les 3 scènes du festival. De la grande scène à la Dub Factory en passant par le Ch’Apéro, une ambiance de feu régnait devant chaque concert. On retiendra notamment le succès des concerts de la scène du Ch’Apéro, l’affluence devant la projection du film de SOS Méditerranée, l’inoubliable show « carte blanche » de Jahneration ou encore la magnifique performance de mapping proposée chaque nuit au camping par notre artiste PEKOR.

No Logo 2020 ?

C’est avec motivation et détermination que l’équipe d’organisation annonce d’ores et déjà qu’une huitième édition aura bien lieu en 2020, et cela grâce aux festivaliers qui une fois de plus ont répondu présent. Toujours indépendant, toujours sans subvention et sans sponsor, le No Logo continue d’exister grâce à son public. Rendez-vous en 2020 !

 

 

Communiqué de presse