Coronavirus : le Festival Italiart 2020 n'est pas menacé ...pour le moment

Du 2 au 31 mars, le festival Italiart viendra égayer la ville de Dijon pour la 14ème année. Mais devant la montée du coronavirus en Italie, les médias locaux furent nombreux à s'inquiéter de la bonne tenue des événements. Contacté par K6 FM, Vincenzo Cirillo, le coordinateur du festival, se veut pourtant rassurant.

25 février 2020 à 15h05 par Antoine Comte

K6 FM
Crédit: Compte Facebook d'Ombra di peter

Depuis 14 ans, le festival Italiart vient animer les mois de mars dijonnais. L'édition 2020 n'échappe pas à la tradition. Sous la houlette de Vincenzo Cirillo, de multiples artistes italiens se rendent dans la cité des ducs pour de nombreuses animations. Chants, danses, conférences, expositions..., le festival Italiart permet au public français de découvrir la culture italienne et à certains artistes italiens de se révéler aux yeux de leur pays.

Mais cette année, le coronavirus perturbe l'organisation. Depuis une semaine, l'Italie est touchée par le virus Covid-19, venu de Chine. Des villes se sont retrouvées en quarantaine, des régions ont vu leurs frontières fermées par l'Etat italien et un sentiment de panique générale s'est installé chez nos voisins transalpins.

Ainsi, il était naturel de se questionner sur l'impact du coronavirus sur le festival Italiart, quand on sait que tous les artistes viennent d'Italie pour l'occasion. Mais Vincenzo Cirillo l'affirme : " Il n'y a pas de réels dangers. Jusqu'à maintenant, il n'y a pas d'annulation d'artistes car la plupart sont déjà dans d'autres pays."

Le coordinateur artistique du festival regrette "le battage médiatique" instauré par les médias et nous informe qu'à moins de mesures des Etats français et italien sur leurs frontières, il ne devrait pas y avoir de problèmes majeurs.

Seul point d'interrogation, le cas de trois artistes, actuellement toujours en Italie. Jusqu'à maintenant, les frontières restent ouvertes mais des décisions pourraient être prises dans les prochains jours par le gouvernement italien.

Le festival ne sera donc pas annulé. Seule manquera à l'appel une délégation italienne de Reggio Emilia, région aux frontières fermées, et une incertitude plane toujours sur le cas des producteurs de vins attendus pour le Salon des vins bio italien et de la gastronomie ( du 6 au 8 mars).

"Il est possible qu'il y ait une baisse de la fréquentation, mais je suis tranquille", conclut Vincenzo Cirillo.

Ci-dessous l'entretien complet avec Vincenzo Cirillo :