Côte-d'or : le Département a son budget pour 2017

Les élus du Conseil Départemental de la Côte-d'Or ont mis ce mardi matin un point final au projet de budget 2017 pour le département, qui s'élèvera à 557 millions d'euros. Un budget en baisse du fait de la baisse des dotations de l'Etat et de transfert de compétences. Entretien avec le président François Sauvadet.

14 décembre 2016 à 2h31 par 45

K6 FM

Les �lus du Conseil D�partemental de la C�te-d'Or ont mis ce mardi matin un point final au projet de budget 2017 pour le d�partement, qui s'�l�vera � 557 millions d'euros. Un budget en baisse du fait de la baisse des dotations de l'Etat et de transfert de comp�tences. Entretien avec le pr�sident Fran�ois Sauvadet. 

L'�lu UDI � la t�te du d�partement a rappel� le contexte une nouvelle fois compliqu� pour boucler ce budget avec une r�duction de l'argent re�u de l'Etat de l'ordre de 28 millions d'euros pour l'ann�e prochaine, et parrall�lement une �volution des d�penses sociales � assumer. " On subit un vrai effet ciseaux cette ann�e" conc�de Fran�ois Sauvadet.

Malgr� ces baisses, le Conseil D�partemental a donc vot� lundi et mardi matin un budget pr�s de 560 millions d'euros, qui b�n�ficiera aux secteurs chers � la majorit� jusque l� : d�ploiement de la fibre, soutien � l'agriculture et aux communes, entretien des routes et des coll�ges... au d�triment de la politique plus "sociale" voulue par l'opposition de gauche. "On est dans une continuit� par rapport aux ann�es pr�c�dentes, on continue � aider les municipalit�s qui ont besoin de notre soutien sur le long terme" rassure le pr�sident c�te-d'orien. 75 millions d'euros seront consacr�s � l'investissement pur.

Alors o� le d�partement a-t-il pr�vu de faire des �conomies ? "Pas sur les C�te-d'Oriens" rassure Fran�ois Sauvadet : "Les imp�ts se seront pas augment�s. Nous ne participerons pas � ce matraquage fiscal, on fait une pause". Les �lus ont donc jou� eux aussi avec des ciseaux : " Il a fallu faire des coupes un peu partout, des �conomies de fonctionnement (baisse de 4%, ndlr), d'organisation et trouver des moyens d'�tre plus efficaces dans nos politiques publiques, de mutualiser.... mais �a ne pourra pas durer si on continue de nous pr�lever autant d'argent" explique F.Sauvadet. 

L'�lu reste malgr� tout confiant : 2017 sera une ann�e d'�lection, pr�sidentielles et l�gislatives. Soutien du R�publicain Fran�ois Fillon, il esp�re que les "choses vont pouvoir changer et qu'on arr�te de ponctionner les collectivit�s. M�me si en C�te-d'Or, le budget n'est pas sujet aux al�as du temps"

Yoann Olid