Crazy Dunkers à Dijon : Le basket acrobatique au service du basket-fauteuil

Ce samedi 29 novembre était organisée à Dijon une journée caritative autour du basket-fauteuil. La troupe des Crazy Dunkers, mondialement connue, était présente au Palais des Sports pour des initiations et des démonstrations. L'occasion de faire le point sur la troupe et la pratique du basket acrobatique avec Alexandre Zona, dijonnais d'origine et membre des Crazy Dunkers.

1er décembre 2014 à 7h33 par 45

K6 FM

Ils ne marquent jamais simplement. La troupe des Crazy Dunkers s'est sp�cialis�e dans le panier acrobatique, aid� par un trampoline au sol, avec figures en aile et encha�nements synchronis�s. Un v�ritable chaud � l'am�ricaine. Car la troupe n�e officiellement en 2005 du c�t� de St Etienne a depuis bien �volu�. Invit�e des plus grand show � travers le monde (finale de championnat de France, match de NBA), la dizaine de membre laisse souvent r�veur les spectateurs par un spectacle de haute voltige. Parmi ces membres, il y a un dijonnais : Alexandre Zona.

Il a rejoint l'aventure Crazy Dunkers apr�s avoir vu un de leur spectale � Grenoble.

"On peut croire que c'est facile, mais en fait, g�rer le ballon, le panier, le trampoline et sa propre figure en l'air en m�me temps, �a demande beaucoup d'entra�nement. Venez essayer, vous verrez." nous confiait-il ce vendredi, un jour avant de proposer cette initiation au Palais des Sports dans le cadre de la journ�e sp�ciale autour du basket fauteuil. "Pour nous c'�tait important d'�tre l�. Ca va �tre la premi�re fois que l'on se produira pour mettre en avant du basket-fauteuil. A force de participer � de gros �v�nements, on peut oublier l'essentiel : le sport et le partage. Donc c'est g�nial pour nous de participer � cette journ�e, et pour moi qui suis dijonnais � la base, me produire au Palais, ca va �tre quelque chose d'encore plus beau"

Car les Crazy Dunkers sont aujourd'hui une troupe d'une dizaine d'intermittents du spectacle, venus des 4 coins de la France et qui arrivent � vivre de leur talent. Une troupe avec un vrai savoir, qui cherche � rapidement se p�renniser. "On commence tous � vieillir, et ces initiations que l'on propose peuvent permettront peut-�tre de faire na�tre des vocations et de recruter." nous assure Alexandre Zona, avant de conclure qu' " On est beaucoup mieux en l'air que les pieds sur terre".