Dall'Oglio et Borg aux premières rencontres de l'industrie de la CGPME Côte-d'Or

Ce mercredi, la CGPME de Côte-d'Or organise ses premières "rencontres de l'industrie". Une soirée où les coachs dijonnais Olivier Dall'Oglio (DFCO) et Jean-Louis Borg (JDA Dijon) viendront apporter leur expérience de manager d'équipe pour aider les chefs d'entreprises à manager les perfomances de leur boîte.

14 avril 2015 à 12h34 par 45

K6 FM

 Ce mercredi, la CGPME de Côte-d'Or organise ses premières "rencontres de l'industrie". Une soirée où les coachs dijonnais Olivier Dall'Oglio (DFCO) et Jean-Louis Borg (JDA Dijon) viendront apporter leur expérience de managers d'équipes pour aider les chefs d'entreprises à manager les perfomances de leur boîte.


Depuis plusiers mois, la CGPME de Côte-d'Or est répartie en 4 sections : Commerce, Industrie, Service et Artisanat. Chaque section organisera annuellement une soirée d'échange et de partage appelée "Rencontres". Le format reste assez libre.


Pour les premières rencontres de l'année, c'est l'Industrie qui est à l'honneur. Les Rencontres de l'Industrie se dérouleront donc ce mercredi 15 avril à la Maison Régionale de l'Innovation de Dijon.


Un premier évenement qui sera marqué par la conférence à laquelle participeront le coach du Dijon Football Côte-d'Or Olivier Dall'Oglio et celui de la JDA Dijon Basket Jean-Louis Borg. L'idée peut sembler étrange, mais ils interviendront sur la thématique " Comment manager la performance de nos industries bourguignonnes ? "


" Quoi de mieux que des personnes qui, au quotidien, gèrent la perfomance de leur équipe, pour expliquer à nos chef d'entreprise comment manager la perfomance de leur propre équipe." interroge Didier Proriol, le secrétaire général de la CGPME. "�?videmment, en invitant ces coachs, le but était aussi de surprendre. Mais c'est tout l'intérêt de ces rencontres : le format est libre et nos adhérents doivent en tirer de la positive-attitude."


La CGPME en profitera également pour mettre à l'honneur 6 entreprises qui se verront remettre des trophées. 


"Cela permettra de faire un focus sur des petites entreprises de qualité, qui nous ont marqué par leur innovation, leur fonctionnement ou leur combativité." conclue le secrétaire général.


Olid Yoann