Dijon : Le maire se félicite de l'attractivité du centre-ville malgré la crise

Le maire de Dijon François Rebsamen a réagi ce jeudi soir à un dossier du journal Le Monde daté du début de semaine, et qui se traite de la crise des commerces des centre-ville français. Si Dijon est une des rares villes qui résiste, c'est aussi grace à la politique de redynamisation mise en place selon le premier édile.

15 janvier 2016 à 3h42 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Les temps sont durs pour les commerces des centre-ville. C'est ce qui ressortait d'un article du journal Le Monde lundi qui pr�sentait la crise qui touche les commerces des centres villes en France selon plusieurs �tudes.

Un article auquel a r�agit Fran�ois Rebsamen le maire de Dijon, ce jeudi. La cit� des Ducs est en effet cit�e parmi les villes qui r�sistent le mieux � cette crise, avec un taux faible de vacance des locaux, et m�me des fr�quentations en hausse de pr�s de 30 %.

Le premier �dile dijonnais l'assure : les commer�ants ont leur r�le � jouer, mais c'est aussi � gr�ce � notre strat�gie volontariste visant � dynamiser [...] le centre ville : pi�tonisation de grandes art�res commer�antes (apr�s Libert� et Godrans, ce sera Charrue et Piron en 2016) ; inscription du secteur sauvegard� au patrimoine mondial de l'Unesco ; lancement imminent de la Cit� internationale de la gastronomie et du vin ; cr�ation de nouvelles surfaces commerciales autour de la place Grangier ; demande de classement du centre-ville en � zone touristique internationale � afin de permettre l'ouverture dominicale des boutiques ; r�novation des halles, en cours ; op�rations s�duction (parking gratuit pendant les f�tes et les soldes...) ; financement d'une campagne de communication sur le th�me du � plus grand espace commercial � ciel ouvert de Bourgogne � ; projets structurants

Le maire de Dijon salue aussi toutes les op�rations de communications autour du centre-ville, comme les animations de No�l ou encore les ouvertures des commerces certains dimanche qui ont permis de maintenir une client�le.

Fran�ois Rebsamen ne veut donc pas s'arr�ter l� et profiter de son centre ville : � mobilisons notre �nergie � le valoriser, � le promouvoir et � le dynamiser davantage encore� conclue-t-il.

Selon l'article du Monde, seule Strasbourg r�siste dans le Grand Est de la France, avec Dijon, � cette crise des centres-villes en France.

Yoann Olid