Emploi fictif : l'enquête sur le Conseil Départemental de la Côte-d'Or classée sans suite

Accusée depuis 2014 favoritisme et de détournement de fonds publics, la majorité UDI/LR au Conseil Départemental de la Côte-d'Or a vu l'enquête être classée sans suite par le parquet national financier en ce début de semaine.

4 avril 2017 à 3h48 par 45

K6 FM

Accus�e depuis 2014 de favoritisme et de d�tournement de fonds publics, la majorit� UDI/LR au Conseil D�partemental de la C�te-d'Or a vu l'enqu�te �tre class�e sans suite par le parquet national financier en ce d�but de semaine.

C'est la fin d'une enqu�te de 18 mois, de perquisitions au Conseil d�partemental et de nombreuses auditions : ce lundi 3 avril, le Parquet national financier de Paris a d�cid� de classer sans suite l'enqu�te ouverte sur les pratiques de plusieurs �lus de la majorit� au Conseil D�partemental, apr�s des accusations port�es par l'opposition de gauche.

"Ces accusations avaient �t� port�es d�s juillet 2014, � quelques mois des �lections d�partementales. Ils avaient parl� d'emploi fictif, de d�tournement, de favoritisme, ils ont essay� de m'atteindre personnellement juste avant les �lections en jetant la suspicion sur les services du Conseil d�partemental et un agent en particulier pour des raisons politiciennes.
Aujourd'hui le parquet s'est prononc� et les �lus de gauche sont renvoy�s � leurs coupables responsabilit�s." a notamment r�agi le pr�sident UDI Fran�ois Sauvadet.

"...je tiens aujourd'hui � m'�riger contre ces pratiques politiques d'un autre temps qui consistent � jeter l'honneur d'un homme ou d'une institution en p�ture � des fins �lectoralistes.
Ce n'est pas la conception que j'ai de l'action publique qui doit �tre fond�e sur un d�bat d�mocratique � la hauteur de l'attente de nos compatriotes." a conclu l'�lu.

Y.O.