Enfouissement des déchets a Drambon : Pourquoi Suez et Engie investissent 18 millions d’euros

Le parc photovoltaïque en construction sur l’ancienne décharge de Drambon est le premier d’un partenariat entre Suez, l’exploitant, et Engie qui, ensemble, veulent produire de l’électricité solaire sur les centres de stockage des déchets.

24 septembre 2018 à 4h49 par Traces Écrites News

K6 FM
La plateforme de terres polluées inaugurée le 21 septembre : sous ces abris sèchent les terres humid
Crédit: Godefroi Grux

L’Écopole des Grands Moulins a par ailleurs inauguré vendredi 21 septembre, l’agrandissement de son centre d’enfouissement des terres polluées et une nouvelle plate-forme de traitement. Un investissement cumulé de 18 millions d’euros.

L’ancienne décharge de déchets industriels, à l’entrée de l’Écopole des Grands Moulins de Drambon, près de Pontailler (Côte-d’Or) qu’exploite Suez IWS Minerals va vivre une nouvelle vie. Engie Green, filiale de l’électricien dédiée aux énergies renouvelables, est en train d’y construire un parc photovoltaïque de 20 hectares. A partir du printemps prochain, les 27.500 modules solaires installés produiront 14 à 15.000 gigawateurs par an, de quoi fournir de l’électricité à 4.500 foyers. 
Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur le site de Traces Ecrites News