François Rebsamen reprend son projet de loi face aux attaques féministes

Ce lundi, le ministre du Travail, François Rebsamen a été la cible de nombreuses personnalités et association féministes. En cause : son projet de loi sur le dialogue social qui selon elles prévoit de supprimer les outils dédiés à l'égalité professionnel du code du travail. Le Gouvernement a finalement fait marche arrière.

11 mai 2015 à 5h42 par petit kevin

K6 FM

Ce lundi matin, le ministre du Travail, Fran�ois Rebsamen est la cible de nombreuses personnalit�s et associations f�ministes. En cause : son projet de loi sur le dialogue social qui selon elles pr�voit de supprimer, du code du travail, les outils d�di�s � l'�galit� professionnel.

D�but de semaine difficile pour l'ancien maire de Dijon, Fran�ois Rebsamen. Ce lundi matin, l'actuel Ministre du Travail est la cible de la col�re des collectifs f�ministes ainsi que de nombreuses personnalit�s comme Yvette Roudy, la premi�re ministre des Droits de la Femme. Une p�tition a �t� lanc�e sur Internet contre son projet de loi.

Ce qui lui est reproch� : son projet de loi sur le dialogue social et l'emploi. Le point principal de leur col�re est la suppression du "rapport de situation compar�e" institu�e par la loi Roudy en 1983 qui obligeait � faire un diagnostic de l'�galit�  dans l'entreprise. Avec cette suppression, elles ont peur que l'application de la p�nalit� financi�re  soit impossible.

Face � ces attaques, Fran�ois Rebsamen s'est d�fendu sur les r�seaux sociaux et a assur� que les droits des femmes seront renforc�es. Il pr�cise �galement que son projet de loi instaure pour la premi�re fois une repr�sentation �quilibr�e Homme/Femme et obligatoire aux �lections professionnelles. Rien � faire, au fil des heures, la p�tition grossit pour atteindre pr�s de 30 000 signatures.

En fin de journ�e, le Gouvernement via 3 de ses ministres a annonc� qu'un amendement au projet serait finalement propos� afin de conserver cet outil de mesure de la parit�, ainsi que les sanctions envers les entreprises qui ne la respecterait pas. Ce texte de loi sera pr�sent� aux d�put�(e)s � la fin du moi de mai.

Kevin Petit & Yoann Olid