Hamid El Hassouni envoie une lettre ouverte aux parents des jeunes des quartiers dijonnais

Après les épisodes de violence de ces dernières semaines dans l’agglomération dijonnaise, Hamid EL HASSOUNI, adjoint au Maire de Dijon délégué à la Jeunesse, a envoyé ce jeudi une lettre ouverte pour mettre les parents des jeunes des quartiers devant leurs responsabilités.

18 juillet 2019 à 14h25 par la rédaction

K6 FM
Hamid EL HASSOUNI est adjoint au Maire de Dijon d�l�gu� � la Jeunesse
Crédit: Ville de Dijon

« Je n'arrive pas à m'y faire : est-  il normal de voir des enfants âgés de 10 à 15 ans déambuler seuls dans les rues à des heures tardives ? Je m'interroge sur la non responsabilité des parents.

La Nuit est source de danger, de tentations et de risques...et peut transformer un enfant ( oui ce sont des enfants !!) en victime, en « démon »...

Les parents doivent comprendre que leurs progénitures, livrées à elles mêmes, peuvent rencontrer des gens mal intentionnés qui manipulent leurs gamins immatures n'ayant pas l'âge de conscience !

Les parents ont des droits mais aussi des devoirs.

Leur devoir est de protéger l'intégrité de leurs enfants et de les éloigner du pire !

Vieux grincheux, vision du Passé..! Peu importe, j'assume !

A notre époque, il était in-envisageable à la tombée de la nuit, quel que soit les saisons, de traverser la Ville seul à pied ...parce qu'on savait que de retour à la maison la punition allait nous tomber dessus.

L'éducation ne se décrète pas et de nombreux parents (notamment les familles monoparentales) sont souvent démunis, préoccupés par la cherté de la vie et les difficultés à boucler les fins de mois. Je le conçois. Mais il existe des actions de parentalité pour permettre aux parents dépassés ou découragés de reprendre les rênes de l'éducation...Il n'est pas trop tard.

Je ne connais que des parents souhaitant le meilleur pour leurs enfants. Mais parfois par impuissance, méconnaissance, maladresse...ou « laxisme » ils laissent faire des choses qui ne sont pas de l'ordre de la normalité.

Alors j'en appelle à la responsabilité des parents.

Ce message n'est pas moralisateur. C'est un constat pour qu'ensemble nous relevons ce défi considérable qui est le « bien être de nos enfants »

Lettre ouverte d’Hamid EL HASSOUNI