Hockey : derniers réglages pour le DHC avant la Ligue Magnus

à€ une semaine du coup d'envoi de la saison, les Ducs se rendent à  Lyon ce mardi  6 septembre soir pour un séduisant rendez-vous face aux Lions de Mitja Sivic. Dans chaque camp de nombreux réglages et tests restent à  effectuer avant d'àªtre opérationnel pour la SaxoPrint Ligue Magnus.

5 septembre 2016 à 15h07 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

�? une semaine du coup d'envoi de la saison, les Ducs se rendent à Lyon ce mardi  6 septembre soir pour un séduisant rendez-vous face aux Lions de Mitja Sivic. Dans chaque camp de nombreux réglages et tests restent à effectuer avant d'être opérationnel pour la SaxoPrint Ligue Magnus

Seules quatre joueurs ont été conservés à Lyon durant l'intersaison quand dans le même temps Dijon n'en gardait que sept. Deux paris similaires et tout aussi osés, avec à ce jour des résultats encourageants.

Le Lyon HC n'a pas encore connu la défaite après six rencontres dont trois face à des adversaires de la SaxoPrint Ligue Magnus. Invaincus contre Chamonix-Morzine (5-2) Grenoble (7-2) et Gap, candidat sérieux au top 4 (1-1) les coéquipiers du gardien Matija Pintaric montent en puissance au fil du temps et tendent vers l'efficacité. Ce nouvel épisode préparatoire face aux Ducs ne permettra pas aux observateurs d'en tirer des conclusions définitives mais donnera déjà un aperçu du spectacle que les deux équipes seront capables de proposer à leur public.

Et côté spectacle, les Ducs ont également assuré jusqu'à présent. Battus sans rougir par Ajoie champion de Ligue Nationale B en match de reprise (3-6),  les joueurs de Jonathan Paredes et Morgan Persson ont ensuite gagné deux rencontres face aux Gamyos d'Epinal (3-4ap et 5-2) avant de blanchir Chamonix-Morzine (0-3) puis Morges (7-0).

Efficaces, rapides, les Ducs sont capables de se projeter vers l'avant avec des joueurs aux CV impressionnants tels que Patrick White, choix de 1ère ronde en NHL ou encore les internationaux suédois Johan Andersson et Mathias Mansson. Les recrues françaises sont également très en vue comme en témoigne le triplé de Robin Lamboley (20 ans) ou la réalisation de César Joffre contre Morges dimanche dernier

Enfin, il apparait difficile de prendre en défaut une arrière garde qui n'a pas encaissé de but depuis 135 minutes avec les expérimentés Benoît Quessandier, Matthew Maher, Rikku Silvennoinen ou Marek Kolba qui encadrent des jeunes prometteurs.

Du talent à tous les postes et dans chaque équipe, voilà ce que proposera le match Lyon-Dijon ce mardi soir au public de Charlemagne (20h00) Une rencontre dont l'issue pourrait bien dépendre du duel de gardiens que se livreront Henri-Corentin Buysse (DHC) et l'ancien Dijonnais Matija Pintaric (LHC).

Communiqué de presse