Actualités locales

L’association « Pour Dijon » présente 10 nouvelles propositions

01 octobre 2019 à 12h10 Par la rédaction
Crédit photo : DR

A moins de 6 mois des élections municipales, l’association citoyenne « Pour Dijon » nous a transmis ce mardi matin ses 10 nouvelles propositions pour la ville. Ci-dessous le communiqué de l’association.

Nous avons organisé en septembre 2019 une nouvelle phase d’arbitrages sur des propositions que l’association soutiendra publiquement, notamment dans le cadre du débat à venir lors des municipales 2020. Les thèmes concernés avaient été ouverts auprès de tous les citoyens dijonnais (adhérents ou non) le 15 juin et fermés le 31 juillet. Au total, 37 propositions étaient soumises au suffrage préférentiel de nos 220 adhérents. Comme le mois précédent, pour chaque thématique, nous avons conservé les 5 propositions qui ont obtenu le plus de votes.

Il en ressort les 10 propositions suivantes : 

Ces dix nouvelles propositions, qui s’ajoutent aux dix du mois précédent, issues des citoyens de notre territoire, sont autant de briques qui permettront demain de construire un nouveau projet municipal à l’image des Dijonnaises et des Dijonnais. Nous continuerons de présenter chaque mois dix nouvelles propositions pour 2 thématiques ouvertes sur notre plateforme collaborative. 17 thématiques seront abordées d’ici le printemps.

A ce jour, 157 propositions ont déjà été émises sur 10 thématiques par des citoyens Dijonnais, 186 commentaires, et plus de 385 soutiens affichés à des propositions.

 

Le tri des commerçants (service spécifique de ramassage de verre pour les commerçants de bouche) Les bars et restaurants doivent comme les particuliers aller aux bennes à verres, ce qui cause un vrai problème car ils ont beaucoup de verres et ne vont pas aller à chaque fin de service à la benne donc cela se retrouve dans les camions poubelles. Il faudrait donc un camion ou un service spécifique pour nos commerçants du centre-ville.

 

Une filière pour remettre la consigne au goût du jour Les bouteilles de vin sont jetées en masse à Dijon. Elles ne viennent pas de loin, et pourraient être réutilisées sans trop voyager. Pourquoi ne pas mettre en place des consignes ! Ceci serait incitatif pour pallier les problèmes de tri sélectif, et écologiquement valable dans la mesure ou les bouteilles peuvent être réutilisées à proximité du lieu de collecte. Ma proposition contre les incivilités pourrait permettre de financer la filière ! Voir bilan : https://www.zerowastefrance.org/consigne-verre-recyclage-bilan-climat-le-climat/

 

Mieux valoriser nos déchets : bon pour l’environnement (réduction du CO2), rapporte de l’argent et crée de l'emploi Alors qu'une grande partie de nos déchets est brûlée, d'autres territoires ont entrepris des démarches pour mieux valoriser nos déchets. Cette vision de la gestion des déchets semble désormais archaïque. Exemple avec la politique volontaire de San Francisco, pleine de vertus : c’est bon pour l’environnement (réduction du CO2), ça rapporte de l’argent et, en plus, ça crée de l'emploi. Tout ça n’a démarré qu’il y a 13 ans et cette performance n’est due qu’à une décision ferme et irrévocable… Comme quoi, la plupart du temps, il suffit de vouloir pour pouvoir.

 

Préserver les abeilles avec des abribus fleuris comme à Utrecht

Pour fournir un habitat aux abeilles, la ville d'Utrecht a lancé une initiative écologique étonnante : recouvrir de fleurs le toit de ses abribus. Ces petits espaces de verdure offrent ainsi aux abeilles de nouveaux espaces à polliniser et où butiner. Pour les habitants, la végétalisation des abribus permet d'améliorer la qualité de l'air et de rafraîchir l'atmosphère. La verdure permet aussi de capter la poussière fine au plus près de la route, et de stocker l'eau de pluie. Près de 316 abribus ont été végétalisés à Utrecht. Réaliser la même opération contribuerait à végétaliser la ville.

 

Circuits courts alimentaires

Dijon doit vivre et faire vivre sa région agricole. Notre campagne est riche de producteurs alimentaires, leurs offres sont très dispersées et peu lisibles pour les habitants de la ville. La création d’un lieu pour les accueillir pourrait dynamiser ce mouvement.

 

Écouter, Cibler, sensibiliser et équiper

S'appuyer sur les Associations de quartiers pour définir les besoins afin de Cibler les rondes de la police municipale et le cas échéant équiper des points sensibles de caméras. Ex. commerçants de la rue d'Auxonne, Place Wilson.

 

Tolérance zéro face aux incivilités du quotidien

Un mégot par terre, les déjections d'animaux non ramassées, prendre l'espace public pour des toilettes ou pour une poubelle... Appellera systématiquement une sanction financière sous forme de PV. Les montants seront importants pour dissuader de recommencer. Voir l’exemple de Cannes : http://www.cannes.com/fr/actualites/annee-2016/mars/incivisme-le-modele-cannois-a-l-exportation.html Des économies et des revenus (20 000 PV d'au moins 180€ dressés en 2 ans à Cannes) qui pourraient permettre de financer des initiatives dans le développement durable ou dans la prévention. Dans un but pédagogique, le citoyen sanctionné pourrait demander à convertir son PV en temps de travail citoyen pour la collectivité. 

 

Une police municipale au plus près des citoyens

Pour cela, il faudrait mettre deux agents dédiés à chaque secteur de la ville (un secteur étant du périmètre d’une des 9 commissions de quartiers). Ils seront à disposition 24 heures sur 24. Cela implique près de 8 agents Association Pour Dijon – 10 bis rue Alexis Perrey – contact@pourdijon.fr - participer.pourdijon.fr – 06 82 43 09 98 par secteur, soit environ 70 agents, effectif actuel de la police municipale de Dijon. Ils seront ainsi à moins de cinq minutes à pied ou à vélo pour intervenir en cas d'urgence. Les habitants les connaîtront, cela changera beaucoup de choses. Aussi il serait opportun de développer des patrouilles mixtes police municipale/ police nationale. En effet cela pourrait décharger les agents de police tout en respectant l'encadrement. Pour finir afin d'intervenir rapidement développons la VIDEOSURVEILLANCE, et même aller plus loin avec la VIDEOVERBALISATION. 

 

Éducation au respect de l'environnement

Afin d'inciter les gens à ne plus rien jeter par terre. Des sorties ramassage de détritus par les écoles dans chaque quartier sensibiliseraient les enfants sur les enjeux de notre planète. Et ayant moins de déchets au sol les locaux sont moins incités à jeter.

 

Poubelles à côté des bennes à verre

Mettre des poubelles pour les sacs plastiques ou cartons à coté des bennes à verre.