Actualités locales

L’émission "Zone Interdite" évoque un foyer d’enfance de Côte d’Or

19 janvier 2020 à 08h00 Par la rédaction
Crédit photo : M6

L’émission « Zone Interdite », diffusée ce dimanche soir sur M6, évoque dans un reportage des dysfonctionnements dans une maison d’enfants à caractère social située en Côte d’Or. Ci-dessous le communiqué de la chaîne M6.

Durant un an, les équipes de Zone Interdite ont pénétré dans l’univers opaque de l’Aide Sociale à l’Enfance, l’ASE. Mois après mois, elles ont été confrontées aux dérives d’un système censé protéger les enfants, mais qui montre de grandes défaillances. Face aux portes closes, les journalistes se sont infiltrés dans plusieurs foyers de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), partout en France. Leur enquête dévoile une réalité stupéfiante. Ils y ont rencontré du personnel non qualifié, recruté sans diplôme, sans contrat, et pire parfois, sans contrôle du casier judiciaire. L’enquête révèle également un fléau dans de nombreux foyers. Les jeunes filles placées sont la proie de proxénètes. Il arrive même que les enfants soient bourrés de calmants pour avoir la paix.

Un foyer de Côte d’Or accueille des filles et des garçons de 6 à 18 ans. Ces enfants sont placés suite à des carences éducatives, de graves conflits familiaux, des situations de violence familiale et/ou des problèmes comportementaux.

Notre enquête met en lumière de multiples dysfonctionnements. Les éducateurs semblent dépassés, se livrent parfois à des comportements inadaptés. Des fillettes de 13 ans fument dans les locaux, dorment dans des chambres où règnent un grand désordre, ou même dans un état de saleté préoccupant. Des enfants placés entrent et sortent comme bon leur semble du foyer. Certains fuguent parfois pendant des semaines entières.

Mais le tableau n’est pas tout noir : des foyers comme celui du Bas-Rhin, sont de vrais refuges pour les enfants en danger, délaissés ou maltraités par leur famille. Dans ces structures qui mettent tout en œuvre pour les protéger et les éduquer, les enfants peuvent grandir et évoluer dans de bonnes conditions. 

Communiqué d’M6