L’Université de Bourgogne progresse au classement de Shanghai, François Rebsamen salue cette distinction

Le dernier « classement de Shanghai », qui répertorie les meilleures universités du monde, a été dévoilé ce week-end. François Rebsamen a salué ce lundi la nouvelle position de l’établissement dijonnais. Ci-dessous son communiqué.

17 août 2020 à 14h41 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

Signe d’une dynamique engagée depuis de nombreuses années par les équipes universitaires et les partenaires territoriaux, l’Université de Bourgogne évolue désormais parmi les 501 et 600 meilleures universités du monde (sur 18 000) alors qu’elle figurait entre la 601eme et 700eme rang mondial les années précédentes. Elle fait partie des 18 premières Universités au niveau national.

C’est une reconnaissance majeure pour l’Université de Bourgogne installée dans la métropole dijonnaise. Elle est le résultat d’un travail d’excellence pour une Université possédant 29 unités de recherches labellisées dont 15 unités mixtes uB - organismes de recherche (CNRS, INRA, INSERM, …) et proposant plus de 400 diplômes. Dijon métropole soutient depuis de longues années l’Université régionale. Dernièrement, elle a contribué à la création d’une chaire « Smart city et gouvernance de la donnée », en lien avec OnDijon, donnant la possibilité aux étudiants de penser le modèle urbain du XXIème siècle.

Avec 34 169 étudiants dont 30 315 à Dijon, l’Université de Bourgogne s’inscrit dans une offre complète d’enseignement supérieur sur la métropole. BSB, Sciences Po, le CESI, l’Ecole nationale de gendarmerie, l’Ecole nationale des greffes, l’Ecole nationale supérieure d’art, AgroSup et ces dernières années l’installation de l’Ecole des hautes études en apiculture, l’ESIREM, l’ESTP et ESEO… Dijon métropole rayonne nationalement et internationalement, fruit d’un engagement et d’un investissement conséquent dans la recherche et l’enseignement supérieur.

« Je tiens à féliciter l’ensemble de l’équipe universitaire pour cette belle progression qui est le résultat du travail engagé depuis de longues années dans l’enseignement supérieur. Je sais que le nouveau Président de l’Université de Bourgogne, Vincent Thomas, saura poursuivre cette dynamique. Dijon métropole continuera d’investir dans la recherche et l’apprentissage car ils sont l’avenir de notre jeunesse et ils contribuent à élever l’exigence d’excellence de notre projet métropolitain. » François REBSAMEN – maire de Dijon, président de Dijon métropole.