La Cité de la Gastronomie de Dijon entre dans une phase "opérationnelle"

Ce mardi après-midi François Rebsamen, maire de Dijon et François Deseille, adjoint à la Cité de la Gastronomie, ont dévoilé plus en détail les grandes lignes et les parties prenantes de ce grand projet pour la Métropole dijonnaise, avant une présentation en grande pompe.

22 mars 2017 à 5h06 par 45

K6 FM

Ce mardi après-midi François Rebsamen, maire de Dijon et François Deseille, adjoint à la Cité de la Gastronomie, ont dévoilé plus en détail les grandes lignes et les parties prenantes de ce grand projet pour la Métropole dijonnaise, avant une présentation en grande pompe.

Le maire dijonnais a démarré la conférence en rappelant le virage pris par le projet depuis vendredi : « La validation des deux projets de cinéma par la CNAC  (voir) nous permet d'avoir tous les feux au vert. Le cinéma est un volet très important de ce grand projet. Désormais on va passer à la phase opérationnelle.»

François Rebsamen qui a également précisé immédiatement que le grand public pourra suivre les développements du projet et ses détails au sein d'une « Maison du projet» qui ouvrira sur site, dès samedi 25 mars dans la Chapelle de l'ancien hôpital général. Un « bureau » ouvert de 14h à 18h trois jours par semaine, afin de présenter le projet aux Dijonnais.

La Cité sera placée sous le "parrainage", la surveillance d'Eric Pras, chef de la Maison Lameloise (Saône-et-Loire) et de Jocelyne Pérard, universitaire bourguignonne qui a notamment fondé la chaire Unesco «culture et tradition du vin». Ils fixeront, esnemble, les grandes orientations des espaces culturels en tant que co-présidents du Comité d'Orientation Stratégique. 

C'est ensuite le directeur d'Eiffage Aménagement qui a levé le voile sur les différentes entités choisies pour travailler au sein de la Cité. Une «dream-team 5 étoiles» qui a ensuite été présentée en grande pompe dans la Salle des �?tats de l'Hôtel de Ville autour notamment du président français François Hollande, venu pour l'occasion :

  • - L'�?cole Ferrandi, école de gastronomie réputée à Paris et Bordeaux, pour proposer des activités de formation autour de la gastronomie (cuisine et patisserie), qui pourrait accueillir près d'une centaine d'apprenants, en collaboration avec le BIVB (Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne) pour la gestion de l'école des vins.
  • - La société Espaces pour la gestion des espaces de conférences
  • - L'agence Abaque, spécialisée dans la conception d'expositions, aura en charge la scénographie de la partie culturelle. (3 expositions de référence sont prévues au lancement de la Cité, avec chaque année une 4e exposition temporaire)
  • - Les deux cinémas : CinéDucs (groupe CinéAlpes) et Supernova, géré par un groupement de salariés de l'Eldorado, cinéma arts et essais à Dijon
  • - Le Groupe Hôtelier Naos, qui aura en charge de géré un Hôtel **** de la marque Curio by Hilton
  • - Un pôle commercial, avec notamment Librairie Gourmande, enseigne spécialisée dans la vente de livre de cuisine et gastronomique, première enseigne à être annoncée.
  • - Le Crédit Agricole, pour un « village innovant by CA» qui pourra accueillir et lancer des startups tournées vers la nutrition, l'agroéconomie et la gastronomie

Tous ces acteurs se retrouveront, selon l'agenda prévu, d'ici fin 2019 dans la nouvelle Cité de la Gastronomie. Les travaux, selon Eiffage, démarreront sur l'ancien site de l'hôpital général avant la fin cette année 2017. Un programme de construction estimé à près de 200 millions d'euros, dont une trentaine rien que pour la Cité de la Gastronomie culturelle.

Yoann Olid