La crise s'accentue pour les entreprises bourguignonnes du BTP

Le secteur du Bâtiment et Travaux Publics vit une crise importante. Dans ce premier trimestre 2015, les entreprises du BTP souffrent et voient leur activité diminuer. Une situation qui pourrait amener à des licenciements en Bourgogne.

28 avril 2015 à 11h58 par petit kevin

K6 FM

Le secteur du B�timent et Travaux Publics vit une crise importante en Bourgogne. Dans ce premier trimestre 2015, les entreprises du BTP souffrent et voient leur activit� diminuer. Une situation qui pourrait amener � des licenciements.

En ce moment, les entreprises bourguignonnes du B�timent et Travaux Publics, connaissent une baisse assez nette de leur activit�. Une situation qui inqui�te le secr�taire g�n�ral de la F�d�ration R�gionale des Travaux Publics de Bourgogne, Jean-Pierre Dauge : � Tous les indicateurs sont au rouge. On observe une baisse d'activit� � hauteur de 20%. A minima, on estime l'outil de production, dans les travaux publics, surdimensionn�s � hauteur de 20%, c'est tr�s inqui�tant. �

Si aucune d�cision n'est prise, de nombreux licenciements pourraient avoir lieu dans bon nombre d'entreprises bourguignonnes des travaux publics si l'on en cro�t Jean-Pierre Dauge : � J'esp�re que l'on n'aura pas � adapter les effectifs en cons�quence. Si rien ne bouge dans les 18 voir les 12 prochains mois, nous devrons proc�der � des licenciements massifs. � Selon lui, ce serait � catastrophique car dans les 8 ann�es � venir, nous allons devoir remplacer 30% de nos effectifs. Ce qui correspond � 4% par an. Nous allons devoir lib�rer plus d'anciens �. Actuellement, les travaux publics en Bourgogne comptent 8500 salari�s en emploi direct et plus de 4000 en emploi indirect.

Face � ce danger, les entreprises du BTP ont besoin de projets comme le CPER. M�me si Jean-Pierre Dauge pr�f�re attendre avant de juger : � On verra en quoi le CPER sera g�n�rateur d'activit� pour nous. Il y a des projets ambitieux dans l'agglom�ration dijonnaise qui peuvent nous relancer. � Pour faire face efficacement � cette crise, la FRTPB attend des d�cisions de la part des �lus : � L'id�e est d'anticiper et de rassurer les chefs d'entreprise pour �viter une issue catastrophique. On attend donc des �lus des d�cisions par anticipation qui permettront d'acc�l�rer les processus de mise en chantier �.

Kevin Petit

Cr�dit photo : rtl.fr