La droite dijonnaise demande des comptes au Ministre de la Défense

Plusieurs élus politique de la droite dijonnaise (UMP et UDI), sous l'impulsion du président du département François Sauvadet, ont rencontré le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian. La question de la dissolution de la BA 102 a été abordée, comme celle de l'avenir du 511ème Régiment du train d'Auxonne.

28 novembre 2014 à 2h19 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local

Anne-Catherine Loisier, Fran�ois Sauvadet, R�mi Delatte et Alain Houpert, quatre �lus dijonnais de droite (UMP, UDI) ont rencontr� le ministre de la D�fense Jean-Yves Le Drian. La question de la dissolution de la BA 102 a �t� abord�e, comme celle de l'avenir du 511�me R�giment du train d'Auxonne.

"Suite � l'annonce en Conseil des Ministres de la dissolution de la Base A�rienne 102, j'ai souhait� rencontr� le Ministre de la D�fense en compagnie des autres parlementaires de l'opposition de C�te-d'Or pour lui exprimer notre d�sapprobation suite � cette d�cision lourde de cons�quences pour les familles et l'�conomie locale.

Nous avons t�moign� de notre m�contentement quant � la m�thode et � la rapidit� avec laquelle est orchestr�e le d�part de 2 000 hommes et femmes, sans que le territoire ainsi ait le temps de faire face � ces lourdes cons�quences.

Nous avons insist� sur le fait que la BA 102 n'est pas un site comme les autres, mais que la Base Guynemer appartient � notre histoire, et nous avons demand� que cette dimension soit respect�e. Le Ministre s'est d�clar� pr�t � �tudier la mise en place d'un lieu de m�moire.

Nous lui avons aussi demand� des garanties quant aux d�lais dans lesquels les terrains de la Base pourraient �tre lib�r�s et dans quels d�lais le service infrastructure de d�fense pourra rendre son �tude sur la d�pollution du site. Le Ministre nous a affirm� que celui-ci rendra ses conclusions dans environ six mois. Le site sera quant � lui lib�r� en 2016.

Le Ministre nous a confirm� qu'il ne reviendrait pas sur sa d�cision. Il a �voqu� les contraintes li�es � la d�flation annuelle de 7 500 postes pour la troisi�me ann�e cons�cutive et a expliqu� qu'il avait pris des d�cisions de coh�rence pour le commandement comme la formation.

Il a par ailleurs �voqu� le comit� de site et nous a invit�s � faire des propositions pour la revitalisation du site. Nous les ferons.

Nous l'avons enfin interrog� sur l'avenir du 511�me R�giment du train d'Auxonne et le Ministre nous a garanti que son existence ne serait pas remise en cause.

Une nouvelle fois nous avons tenu � d�noncer avec la plus grande fermet� la dissolution de la BA 102 et le gaspillage d'argent public ainsi occasionn� car plus de 20 millions d'euros ont �t� investis pour accueillir le Commandement des Forces A�riennes appel� d�sormais � partir pour Bordeaux d�s l'�t� 2015." 

Fran�ois Sauvadet , pr�sident du Conseil G�n�ral de la C�te-d'Or, vice-pr�sident de l'UDI.