La fédération « Shop in Dijon » fait appel à l’Etat pour aider les commerçants dijonnais

Avant même les annonces d’Emmanuel Macron, une réunion téléphonique avait lieu ce mercredi entre les représentants du secteur commerçant et les ministres concernés. Denis Favier, président de la fédération des commerces et artisans du centre-ville de Dijon, a participé à cette réunion. Ci-dessous le communiqué.

29 octobre 2020 à 5h30 par la rédaction

K6 FM
Denis Favier, pr�sident de "Shop in Dijon"
Crédit: Archive / DR

L’association nationale Commerçants et Artisans des Métropoles de France, était conviée à la réunion téléphonique des Ministres Bruno Le Maire, Agnès Pannier-Runacher, Alain Griset, Olivier Dussopt, Cédric O, Olivia Grégoire, Jean-Baptiste Lemoyne, Elisabeth Borne, Julien Denormandie et Roselyne Bachelot, pour faire un point sur la situation économique en pleine crise COVID 19 ce mercredi 28 octobre à 16h30, à quelques heures de la prise de parole du Président de la République.

Consulter les représentations des professionnels nationaux - Dès le début de la réunion, le Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance annonce la gravité de la situation et que l’épidémie n’est pas sous contrôle. Il faut donc prendre des mesures drastiques. A l’heure actuelle, avant les annonces du Président de la République, toutes les décisions ne sont pas arrêtées. C’est pourquoi les Ministres sont tous présents pour écouter les demandes des fédérations et entendre quelles mesures sont acceptables et quelles mesures ne sont pas acceptables.

Des demandes communes, tout secteur confondu - L’ensemble des Fédérations sont unanimes sur les mesures à mettre en place afin de conserver une activité après des professionnels :

- Conserver l’ouverture des commerces surtout pour la période de Fêtes de fin d’année arrivant.

- Appuyer les commerçants sur les loyers des surfaces commerciales. Par exemple, un crédit d’impôts de 3 mois pour 3 mois de loyers offerts.

- Continuer les aides actuelles auprès des professionnels et les prolonger. Notamment le remboursement des PGE sur un plus long terme : 1 + 1 + 4, si demande faite avant date anniversaire. - Trouver des solutions concernant les pertes d’’exploitations.

- Tous proposent de durcir et de faire respecter les mesures sanitaires dans les commerces

Position CAMF - Denis FAVIER, vice-Président CAMF, demande à Bruno Le Maire si des mesures vont être prises en faveur du commerce en ligne :

- Le Gouvernement va-t-il réguler la consommation des GAFA au profit des initiatives locales, de proximité ?

- Des mesures d’aides et d’accompagnements vont-elles être mises en place en urgence pour aider les commerçants indépendants pour accéder à ses outils de consommation web ? Premier acte de consommation pendant le confinement.

- Quels accompagnements en communication pour inciter à préférer le local… ?

Conclusion - Bruno Le Maire entend, prend note et transmet au Président de la République. Il insiste sur l’impossibilité d’ouvrir les Grands et Moyennes Surfaces en fermant certains rayons. Cependant Le Ministre plaide pour la non fermeture des commerces.