Le parti Europe Ecologie Les Verts de Côte d’Or soutient une famille kosovare installée à Dijon et menacée d'expulsion

Dans un communiqué envoyé ce mercredi après-midi, le parti Europe Ecologie les Verts de Côte d’Or apporte son soutien à une famille kosovare installée à Dijon et menacée d’expulsion. Ci-dessous le communiqué de la direction du parti écologiste de Côte d’Or.

20 novembre 2019 à 17h10 par la rédaction

K6 FM
Crédit: DR

En danger dans son pays d’origine, le Kosovo, un jeune couple l’a quitté à regret il y a quelques années, comme chaque personne contrainte au déracinement et espérant se mettre à l’abri.

Ce jeune couple, après les épreuves qu’entraîne toute migration forcée, a trouvé refuge à Dijon où il s’est établi. Depuis son arrivée, il y a dix ans, il a fondé une famille dont chacun des membres prend sa place dans la vie de la cité, selon les valeurs fondamentales de notre République. Ainsi, les trois jeunes filles du couple sont scolarisées, la famille est autonome et insérée dans la société grâce notamment au chef de famille qui exerce un emploi à Dijon.

Alors qu’ils sont de fait parfaitement intégrés depuis dix ans, l’Etat, sans aucune considération pour leur situation, probablement pour des raisons statistiques, menace de les refouler vers le Kosovo, ce pays dans lequel ils n’ont plus que de minces attaches et où les attendent les dangers qu’ils ont fuis et qui perdurent.

EELV s’insurge contre cette attitude de l’Etat qui, en plus de décourager les bonnes volontés qu’il promeut par ailleurs, revient à traiter des êtres humains aspirant légitimement au bonheur et à la tranquillité comme des données, comme des choses. En accueillant la famille MULLIQI-AVDYLI il y a dix ans, en lui permettant de vivre dignement sur le sol français, notre pays s’est engagé. Le renoncement à cet engagement, sans égard pour les principes que le Président de la République lui-même ne cesse « en même temps » de rappeler dans ses discours, ceux d’humanité et de justice, va à l’encontre de la fraternité une des valeurs fondamentales de la République.

EELV appelle à soutenir cette famille aux côtés de tous ceux qui, face à un tel manque de discernement des pouvoirs publics, ne se résignent pas à la voir renvoyée au Kosovo et s’activent pour lui garantir le droit fondamental de mener une vie de famille normale en toute sécurité à laquelle nous aspirons tous.

Communiqué de Stéphanie Modde, Catherine Hervieu, Frédéric Faverjon, Patrice Château et Sandrine Hily