Le radar de la rue de Sully s’est fait une couleur

Depuis une dizaine de jours, le radar automatique situé rue de Sully à Dijon est recouvert de peinture verte.

5 novembre 2019 à 9h32 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: K6FM

C’est un phénomène qui s’est accéléré lors du mouvement des gilets jaunes, mais la dégradation des radars automatique se poursuit encore en Côte d’Or. Sciés et mis à terre, recouvert de scotch chatertone ou badigeonnés de peinture, des appareils sont souvent victimes de dégradation dans la région comme aux quatre coins de la France. A Dijon, l’un des derniers exemples en date est celui du radar situé rue de Sully, près de l'entrée de l’INRA. L’écran de cet appareil a été recouvert de peinture verte, à priori venant d’une bombe de peinture utilisée pour faire des graffitis.

Pour rappel, la dégradation d’un radar automatique peut entrainer une amende dont le montant peut s’élever jusqu'à 75000 euros et une peine de 5 ans d'emprisonnement.