Actualités locales

Les informations marquantes du conseil municipal de Dijon

17 décembre 2019 à 12h15 Par la rédaction
Crédit photo : Archive K6FM

Vote du budget primitif 2020, impôts locaux, aides aux sportifs de la région engagés pour les JO de Tokyo, retour sur les principales informations du dernier conseil municipal de l’année de la ville de Dijon qui avait lieu ce lundi soir.

Le budget primitif 2020 confirme la poursuite des objectifs de la municipalité sur la mandature.

Une ville écologique face aux enjeux du changement climatique : raccordement de sites au réseau de chauffage urbain, réduction des consommations énergétiques des bâtiments municipaux, rénovation thermique et énergétique de groupes scolaires et de la piscine des Grésilles, aménagement de nouveaux espaces verts, végétalisation de nouveaux quartiers, interdiction du glyphosate sur le territoire communal, développement du bio dans la restauration scolaire (35 % en 2019), développement des transports en commun, du secteur piéton,… ;

Une ville attractive : poursuite de la réalisation de la Cité Internationale de la Gastronomie et du Vin, du Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine (CIAP), réalisation d’une étude pour l’extension du Consortium, modernisation du stade Bourillot, construction d’un nouveau skate-park en plein air, engagement d’une étude sur la base nautique du lac Kir, investissements de renouvellement et de modernisation du Parc des Expositions et des Congrès, rénovation des installations du camping du lac Kir,… ;

Une ville innovante et plus douce à vivre : mise en œuvre du plan Lumière du centre historique, attribution de subventions pour le ravalement de façades rue de la Liberté, poursuite des aménagements ilot Tivoli Sainte-Anne, poursuite du déploiement du projet OnDijon (vidéoprotection, poursuite de l’installation de la fibre optique, mise en œuvre du stationnement intelligent…), … ;

Une ville pour améliorer le quotidien des citoyens et usagers : pour le patrimoine scolaire et la petite enfance (rénovation énergétique, des toitures, végétalisation des cours de récréation, embellissement des multi-accueils,…), pour les équipements sportifs (rénovations thermiques, rénovation du Palais des sports et d’autres salles et gymnases,…) pour la culture et le patrimoine (entretien et travaux dans plusieurs établissements culturels, travaux d’entretien à l’auditorium, poursuite de la mise en valeur du centre historique classé à l’UNESCO,…),… ;

 Une ville solidaire : actions de prévention de l’isolement, de la perte d’autonomie, accompagnement renforcé des seniors, accompagnement des bénéficiaires de l’APA et du RSA, … ;

Un niveau d'investissement significatif

Le budget 2020 dégage une capacité d’investissement importante de 36 millions d’euros. Ce niveau d’investissement reste élevé par rapport à la moyenne des exercices précédents (35,1 millions d’euros).

Pas d’augmentation des taux d’imposition locaux

Pour la 4ème année consécutive et conformément à l’engagement pris par François REBSAMEN, la ville de Dijon n’augmentera pas ses taux d’imposition locaux : 0 % en 2017, 0 % en 2018, 0 % en 2019 et 0 % en 2020.

Le désendettement se poursuit

L’encours de la dette municipale a été réduit de 235,7 millions d’euros au 31 décembre 2008 à 149,4 millions d’euros prévisionnels au 31 décembre 2019 (158,1 millions d’euros au 31 décembre 2018).

 

Objectif Tokyo 2020 : la ville de Dijon soutient ses sportifs de haut niveau

En 2019, la ville de Dijon a apporté un soutien financier à 39 athlètes, licenciés dans 17 clubs sportifs dijonnais et pratiquant 12 disciplines différentes. 2020 sera une année sportive particulière, puisque se dérouleront du 24 juillet au 9 août les Jeux Olympiques de Tokyo, événement sportif planétaire à l'impact médiatique sans égal. Ils seront aussi la passerelle vers les Jeux Olympiques de Paris 2024, auxquels la ville de Dijon a apporté son soutien. Labellisée « Terre de Jeux », la municipalité souhaite maintenant devenir centre de préparation olympique et paralympique.

Trois sportives et quatre sportifs Dijonnais, dont trois athlètes paralympiques, licenciés dans six clubs locaux sont, à ce jour, en capacité de viser cet objectif. Boladé APITHY, sabreur du Club d'Escrime Dijonnais, actuellement n°1 français, Léa FERNEY, licenciée au Dijon Tennis de Table, dont le palmarès 2019 en sport adapté est impressionnant (triple championne de France des moins de 21 ans et seniors, médaille d'argent à l'open de Barcelone, médaillée de bronze par équipes aux championnats d'Europe, médaillée de bronze en double dames aux "global games"), Alexis MIELLET, sociétaire du Dijon Université Club Athlétisme, champion de France et demi-finaliste des championnats du Monde de Doha sur 1 500 mètres, Arthur REPIQUET, sociétaire de l'Alliance Judo Besançon Dijon 21-25, Champion de France de parajudo, Marine SANSINENA, membre de l'ASPTT Dijon section canoë-kayak, 5ème de la short-race et 4ème du marathon des derniers championnats du Monde de Shaoxing (Chine), Célia SERBER, membre de l'Alliance Dijon Gym 21, 1ère du concours général des championnats de France juniors en 2018, 4ème du concours général par équipe en Coupe du Monde en 2019, Patrick VIRIAMU, licencié à l'ASPTT Dijon section canoë-kayak, 7ème aux championnats d'Europe à Poznan en 2019, champion de France du 5 000 mètres et vice-champion de France du 200 mètres.

Pour les soutenir dans leur préparation et les aider à concrétiser leur projet sportif, un contrat de partenariat est conclu pour l'année 2020 avec l’attribution d’une somme de 5 000 euros par athlète.

Des contrats de partenariat conclus avec d’autres sportifs dijonnais qui pratiquent à haut niveau, sans pour autant pouvoir prétendre à une participation aux Jeux Olympiques de Tokyo, seront soumis à l’approbation du conseil municipal courant 2020.

 

Dijon apporte une aide financière au paiement des licences sportives et développe les missions d’intérêt général avec les clubs

Depuis 2009, la ville de Dijon met en œuvre un dispositif d'aide au paiement des licences sportives en faveur des familles dijonnaises dont les enfants sont scolarisés dans les écoles primaires. Ces aides, qui prennent effet lors de l'inscription, peuvent varier de 25 à 100 % du coût initial, en fonction du niveau de revenus des familles. 473 enfants seront ainsi aidés cette année par la ville de Dijon, au sein de 43 sections ou clubs dijonnais. 55 715,35 euros ont été attribués aux clubs accueillant les enfants bénéficiaires du dispositif.

Par ailleurs, comme l’autorise l’article L. 113 du code du sport, plusieurs associations sportives recevront des subventions publiques pour la réalisation de missions d’intérêt général qui concernent :

- la formation, le perfectionnement et l’insertion scolaire ou professionnelle des jeunes sportifs accueillis dans des centres de formation agréés ;

- la participation de l’association (ou de la société qu’elle a constituée) à des actions d’éducation, d’intégration ou de cohésion sociale ;

- la mise en œuvre d’actions visant à l’amélioration de la sécurité du public et à la prévention de la violence dans les enceintes sportives.