Actualités locales

Les informations marquantes du dernier conseil municipal de Dijon

17 novembre 2020 à 12h10 Par la rédaction
François Rebsamen a présidé ce lundi soir la séance du conseil municipal de la ville de Dijon
Crédit photo : Archive K6FM

François Rebsamen, maire de Dijon et président de Dijon métropole, a présidé ce lundi soir la séance du conseil municipal de la ville de Dijon.

Les principaux rapports abordés :

Débat d’orientations budgétaires : malgré la crise, la ville de Dijon entame sereinement 2021 avec une solide situation financière et 3 priorités ;

Aide exceptionnelle à la métropole Nice – Côte d’Azur : la ville de Dijon soutient les victimes de la tempête Alex ;

Développement durable : la ville de Dijon toujours à l’avant-garde ;

Îlot Tivoli – Sainte-Anne : la métamorphose se poursuit ;

Aide alimentaire : la ville de Dijon fait don des surplus de la cuisine centrale aux associations ;

Une résidence artistique en bande dessinée va s’installer à Dijon.  

Débat d’orientations budgétaires : malgré la crise, la ville de Dijon entame sereinement 2021 avec une solide situation financière et 3 priorités

La première partie de la mandature 2020-2026, et plus particulièrement le budget primitif 2021, interviennent dans un contexte économique mondial et national bouleversé par la crise sanitaire de la Covid-19. Ce choc sanitaire, économique et social est d’autant plus notable qu’il était imprévisible. La situation financière particulièrement saine de la ville de Dijon à la fin de l’exercice 2019 est toujours solide à fin 2020 malgré la crise sanitaire. La collectivité compte ainsi participer pleinement au soutien et à la relance de l’activité économique locale et régionale, par la mise en œuvre du programme de mandature 2020-2026. Dans la continuité de la précédente mandature, 3 priorités sont poursuivies. Elles ont été présentées lors du débat d’orientations budgétaires :

1ère priorité : un niveau d’investissement conséquent et supérieur à la moyenne de la mandature précédente pour participer pleinement à la relance économique

2ème priorité : pour la 5ème année consécutive et conformément à l’engagement pris, François REBSAMEN proposera de ne pas augmenter les taux d’imposition locaux : 0 % en 2017, 0 % en 2018, 0 % en 2019, 0 % en 2020 et 0 % en 2021.

3ème priorité : la poursuite du désendettement. 

 

Durant les mandats précédents, les principaux ratios financiers de la ville, et notamment sa capacité brute d'autofinancement (épargne brute) ont été redressés de manière régulière. Cette amélioration est d’autant plus notable qu’elle est intervenue dans un contexte de forte baisse des dotations de l’État (- 4,4 M€ en 2015 par rapport à 2014 pour la seule dotation globale de fonctionnement, puis - 4,5 M€ supplémentaires en 2016, et - 1,8 million d’euros en 2017), et alors que la ville de Dijon perçoit historiquement un niveau de DGF, Dotation Globale de Fonctionnement, parmi les plus bas de sa strate démographique (152 €/hab/an alors qu’Angers est à 312 et Mulhouse à 392).

 

Au stade du BP 2021, il est d’ores et déjà acté que les dépenses réelles de fonctionnement connaîtront une évolution limitée et inférieure à 1 % par rapport au BP 2020.

Aide exceptionnelle à la métropole Nice - Côte d’Azur : la ville de Dijon soutient les victimes de la tempête Alex

Début octobre, la tempête Alex s’abattait sur la région Provence Alpes Côte d’Azur provoquant des pluies torrentielles et des crues « hors normes » qui ont ravagé les Alpes Maritimes et notamment l’arrière-pays niçois. Le bilan est dramatique pour de nombreux habitants des trois vallées concernées. Les pertes humaines sont lourdes, les destructions importantes : des dizaines de maisons ont été emportées par les flots et beaucoup d’autres sont en péril, des routes ont été coupées et resteront impraticables pendant de longues semaines, de nombreux réseaux (eau – électricité – télécommunication) sont hors service.

La métropole Nice - Côte d’Azur a très vite déployé un plan d’urgence pour venir en aide aux familles sinistrées, notamment pour permettre l’acheminement de denrées alimentaires, de biens de première nécessité ainsi que des équipements de premier secours identifiés comme nécessaires. Elle fait appel à la solidarité de tous pour contribuer au Fonds d’urgence mis en place au profit des populations des communes sinistrées.

La ville de Dijon est solidaire et souhaite apporter son soutien aux populations touchées par cette catastrophe. Une aide exceptionnelle d’un montant de 5 000 € à la métropole Nice-Côte d’Azur à destination des victimes et des familles des victimes a été attribuée.

Développement durable : la ville de Dijon toujours à l’avant-garde

La ville de Dijon agit depuis de nombreuses années en faveur du développement durable. Une politique ambitieuse a été mise en place pour faire de Dijon une capitale régionale attractive, solidaire et écologique. 5 axes majeurs ont été définis par la collectivité en matière d’écologie, avec la poursuite de 17 objectifs.

 

Aide alimentaire : la ville de Dijon fait don des surplus de la cuisine centrale aux associations

La loi « EGALIM » du 30 octobre 2018 rend obligatoire les conventions de dons alimentaires au titre de la réduction du gaspillage. À Dijon, dès 2014, la ville engageait une première convention entre la cuisine centrale municipale et la Banque Alimentaire de Bourgogne, les Restaurants du Cœur, la Croix Rouge Française, Epi’ Sourire et le Cœur Dijonnais. Elle avait pour vocation d’encadrer les conditions de remise et de prise en charge des denrées susceptibles d’être mises à disposition des acteurs de l’aide alimentaire, à titre gratuit, par la cuisine centrale municipale. En effet, malgré un processus de fabrication élaboré limitant efficacement la surproduction, la cuisine centrale était susceptible de disposer de denrées en surplus du fait d’événements imprévus.

Depuis cette 1ère convention, près de 105 000 euros de dons alimentaires ont été distribués par la cuisine centrale aux associations.

Compte-tenu de l’efficience du dispositif, la ville de Dijon a souhaité poursuivre ce partenariat et intégrer un nouveau partenaire : Epimut, épicerie sociale et solidaire.

 

Une résidence artistique en bande dessinée va s’installer à Dijon

« 2020 : année de la BD – La France aime le 9ème art » est un événement organisé par le ministère de la Culture, le Centre national du livre (CNL) et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (CIBDI) visant à valoriser la bande dessinée.

Afin de porter cet événement dans les territoires, le ministère de la Culture a sensibilisé les établissements culturels pour que la bande dessinée soit intégrée à leurs programmations respectives. Dans cette optique, l’implication des collectivités territoriales est un enjeu essentiel à la réussite de la manifestation. L’association France urbaine a lancé un appel à manifestation d’intérêt auprès des collectivités adhérentes afin d’organiser des résidences de dessinateurs de bandes dessinées. Neuf collectivités territoriales ont répondu présentes, dont la ville de Dijon. La Bibliothèque municipale assurera le pilotage opérationnel de la résidence d'auteur de bandes dessinées qui se tiendra au cours du 1er semestre 2021 avec pour objectifs de : valoriser un auteur local de bande dessinée ; faire connaître la bande dessinée comme un art de l'écriture et un art graphique auprès d'un public large avec un focus particulier sur les jeunes ; faire découvrir la ville de Dijon sous un angle créatif et valoriser l'acte créateur ; mettre en valeur la transition écologique à Dijon via un mode d'expression accessible, populaire et collectif.

L'auteur retenu sera appelé à produire 6 à 8 planches et une couverture, et à réaliser des interventions auprès des publics. Ce travail donnera ensuite lieu à une publication et une exposition. Une restitution aura lieu dans le cadre de Clameur(s), l’événement littéraire de la ville de Dijon qui se tiendra du 4 au 6 juin 2021.