Marie-Guite Dufay : « une région plus prospère, plus écologique et plus solidaire »

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche Comté, présentait ses vœux lors d’une cérémonie qui avait lieu ce mardi soir au Palais des congrès de Dijon.

24 janvier 2018 à 4h13 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Fabrice Aubry

Dans son discours, Marie-Guite Dufay a évoqué plusieurs sujets comme l’économie ou le tourisme : « Nous voulons être la première région d’accueil des touristes chinois après l’Ile de France, et pas seulement le tourisme œnologique. » a asséné la présidente de région.

Sur le volet énergétique : « L’avenir, c’est les énergies vertes mais c’est aussi le stockage de ces énergies et l’hydrogène peut nous permettre cela. »

L’éducation est aussi l’une des grosses priorités de cette année pour la région. Marie-Guite Dufay a notamment assuré que « Tous les lycées seront raccordés au très haut débit d’ici le mois de juin ». Plus de 30 millions d’euros seront accordés à la recherche et aux universités. La création de plusieurs écoles d’ingénieurs à Dijon, sera l’une des pièces maitresses. 

Sur le front du logement : « Un audit de l’efficacité énergétique sera accessible et gratuit pour les ménages modestes. »

Dans le discours de la présidente de région, le sujet des transports est ensuite arrivé sur la table : « suite à la suppression de la desserte ferroviaire de certaines communes comme Neuilly les Dijon, je serai très vigilante à l’efficacité des navettes qui ont été installées à la place ». 

Nous n’oublions pas les territoires qui se sentent abandonnés en Bourgogne, ces territoires ont un grand potentiel avec notamment les énergies renouvelables.

Sur le front de la culture, « notre subvention pour la rénovation de la Vapeur a doublé depuis 2017 et nous avons aussi fait quelques aides pour le musées des beaux-arts.   

Dernière mesure annoncée ce mardi soir par Marie-Guite Dufay : « En 2018, nous lancerons un budget participatif, c’est un levier essentiel pour éviter la crise démocratique ». 

Retrouvez ici l'interview de Marie-Guite Dufay enregistrée ce mardi soir juste après son discours.