Mobilisation de Greenpeace à Dijon pour produire et manger sans pesticides

Ce samedi 16 mai, des militants de Greenpeace iront à la rencontre des habitants de 21 villes françaises afin de les informer sur les impacts sanitaires des pesticides mais aussi sur les manières d'agir pour rejoindre le mouvement pour une agriculture et une alimentation plus saines. A Dijon, la sensibilisation se tiendra Place François Rude De 14h à 16h30 Ces activités de sensibilisation auront également lieu à Angers, Avignon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Gif sur Yvette, La Rochelle, Lille, Lyon, Nantes, Nice, Paris, Poitiers, Rennes, Rouen, St Dié des Vosges, Strasbourg, Toulouse, Tours Versailles... Un rapport scientifique accablant Le 11 mai, Greenpeace a publié un rapport compilant les données scientifiques de plus de 150 études de référence détaillant les impacts sanitaires des pesticides. Ses conclusions sont très claires : Personne n'échappe aux pesticides Ces substances toxiques sont présentes dans la nourriture que nous mangeons (lorsque celle-ci est issue de l'agriculture conventionnelle), l'eau que nous buvons et l'air que nous respirons. Dans le cas des travailleurs agricoles, l'exposition aux pesticides se fait directement sur leur lieu de travail. Nous ne sommes pas égaux face à ces risques Du fait de leur exposition directe, les agriculteurs, mais aussi leurs familles, sont davantage concernés par les dangers des pesticides que le reste de la population. Le rapport montre que c'est le cas également des femmes enceintes ou celles qui allaitent à cause de la vulnérabilité de leurs enfants. Une longue liste de pathologies De nombreux éléments scientifiques montrent que l'exposition à certains pesticides représente un facteur de risque supplémentaire non négligeable de contracter différentes formes de cancers, des maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson et celle d'Alzheimer, et de développer des malformations congénitales. Il existe également un solide faisceau de preuves selon lesquelles l'exposition aux pesticides serait associée à l'affaiblissement du système immunitaire et à des déséquilibres hormonaux. Relever un défi et rejoindre un mouvement global Pour réduire les risques liés aux pesticides, il est nécessaire de supprimer progressivement l'usage des pesticides, en commençant par les plus dangereux, et de passer à l'agriculture écologique. Pour Greenpeace, le modèle agricole actuel est toxique et il est important d'agir vite et de défier ce système. Un site web international iknowwhogrewit.org a été lancé le 11 mai pour inciter les internautes à relever un défi individuel et rejoindre le mouvement de ceux qui agissent pour produire et manger plus sainement. Parmi ces défis figurent des engagements tels qu'acheter des produits sur un marché bio pendant 1 mois, réduire le gaspillage alimentaire, rendre mon jardin accueillant pour les abeilles, etc. La sensibilisation organisée à Dijon par les militants de Greenpeace aura pour but de présenter les défis individuels que les gens pourraient relever. Communiqué de presse

16 mai 2015 à 3h50 par 45

Logo local
Logo local
Crédit: Logo local