MOUVEMENT DE GREVE DES PHARMACIENS D'OFFICINES

Des réquisitions pour garantir la permanence des soins:Dans le cadre du mouvement de contestation contre le projet de loi réformant les professions réglementées, les principaux représentants nationaux des pharmacies d'officines ont appelé les pharmaciens à participer à la journée de mobilisation prévue le 30 septembre 2014.Des syndicats départementaux ont également appelé à une grève du service de garde et d'urgence, à compter du 25 septembre, pour une durée indéterminée.L'ARS Bourgogne et les Préfectures des quatre départements bourguignons ont organisé des réquisitions de pharmacies en vue d'assurer l'effectivité du service de garde et d'urgence, et pour la journée du 30 septembre, de garantir la réponse la mieux adaptée aux nécessités d'accès aux médicaments de la population sur les territoires, en fonction des prévisions de fermetures des officines. Depuis le 25 septembre, les pharmaciens de garde ont été réquisitionnés selon les tableaux de garde prévus. Il n'y a donc pas de changement pour la population qui aurait besoin de médicaments en dehors des horaires habituels d'ouverture (se conformer aux indications du tableau de garde affiché).Les officines réquisitionnées pour la nuit du 30 septembre au 1er octobre l'ont été également en grande majorité pour la journée du 30 septembre. D'autres pharmacies ont été réquisitionnées sur certains secteurs pour permettre l'approvisionnement en médicaments des patients pour les prescriptions urgentes.   Communiqué de presse de l'ARS

26 septembre 2014 à 11h58 par Franck Pelloux

K6 FM